Les encours de l’épargne réglementée progressent en 2016

Les encours de l’épargne réglementée progressent en 2016

Si les taux de rendements de l’épargne réglementée sont particulièrement bas, cette conjoncture ne détourne pas les Français de leurs livrets d’épargne.

4765 milliards d’euros d’épargne réglementée en 2016

Les Français ont toujours confiance dans l’épargne. Placer régulièrement de l’argent de côté leur permet de se constituer une cagnotte sur laquelle ils pourront compter si besoin. Certes épargner sur des livrets réglementés n’est peut-être plus intéressant actuellement, mais cette solution reste la plus utilisée en France.

Si dans des années pas si lointaines, le Livret A affichait un rendement supérieur à près de 4 % en 2008 (ou + 8% en 1984), il en est tout autrement aujourd’hui. Le livret préféré des Français stagne à 0,75 % depuis 2 ans et demi. Et selon les dernières recommandations de la Banque de France, son taux n’est pas relevé à 1 % au 1er août 2017 malgré le nouveau mode de calcul utilisé. Pourtant, le divorce n’est pas entamé entre les Français et leurs livrets d’épargne. Au regard de l’année 2016, l’observatoire de l’épargne réglementée constate une hausse de 2,7 % des dépôts d’argent. A l’issue de l’année, les dépôts représentaient 705 milliards d’euros.

L’épargne française fait mieux que les pays voisins

Le Livret A n’est pas le seul support accessible au plus grand nombre. D’autres livrets voient leur taux défini par les pouvoirs publics à l’image du livret de développement durable et solidaire (LDDS). Les plans épargne-logement comme son nom l’indique, constitue également un placement réglementé. Quant au livret d’épargne populaire (LEP), il est soumis à des critères d’imposition lors de son ouverture.

En 2016, les liquidités placées sur les différents livrets se sont élevées à 4 765 milliards d’euros soit 300 milliards de mieux qu’en 2015. Les experts constatent que le démarrage de 2017 peut laisser présager d’une activité soutenue pour l’épargne réglementée. Par rapport à leurs voisins européens, les Français bénéficient d’une épargne mieux rémunérée. Car avec 1 % de rendement moyen, les dépôts dans l’Hexagone font mieux qu’en Allemagne (0,28 %) ou en Italie (0,47 %).


Dernières actualités Banque
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...
Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne 09/03/2019 - Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en...
Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? 03/03/2019 - Les agrégateurs de comptes fournissent un service intéressant pour le pilotage des comptes bancaires. Et l’Union européenne...
Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? 26/02/2019 - La loi Macron permet à la population de changer bien plus facilement de banque. Retour sur ses effets depuis deux ans.
Les contrats d’assurance vie dévoilent leurs performances de 2018 Les contrats d’assurance vie dévoilent leurs performances de 2018 25/02/2019 - L’assurance-vie capte toujours l’argent des Français mais le rendement attribué continue de fléchir.