Carte bancaire : la franchise vol ou perte passera à 50 euros en 2018

Carte bancaire : la franchise vol ou perte passera à 50 euros en 2018

Facturée 150 euros actuellement, la franchise vol ou perte d’une carte bleue sera abaissée à 50 euros avec l’entrée en vigueur de la DSP2 le 13 janvier 2018.

Vol de carte bancaire, comment être remboursé ?

Bonne nouvelle pour les titulaires d’une carte bancaire qui craignent les mésaventures avec leur moyen de paiement préféré, dès l’année prochaine la franchise vol ou perte sera abaissée à 50 euros. En l’espèce, cette franchise s’applique en cas d’utilisation frauduleuse d’une carte bleue soit après un vol ou une perte. Jusqu’alors, si une personne malintentionnée se sert d’une carte volée pour régler des achats, la victime doit régler une franchise de 150 euros. A partir du 13 janvier 2018, ce montant sera limité à 50 euros soit 3 fois moins cher qu’actuellement. Sur le papier, il s’agit donc d’une baisse considérable mais en réalité les consommateurs sont déjà presque tous bien protégés.

En effet, le titulaire de la carte est responsable des retraits et des paiements qui ont lieu entre le vol et le signalement du préjudice. Sa responsabilité se limite alors à la franchise. Les autres sommes dérobées sont remboursées par l’établissement bancaire. De plus, les frais imputés à la victime du larcin s’appliqueront si l’utilisation frauduleuse de la carte a nécessité de renseigner des données de sécurité (code secret ou code SMS).

Des clients bancaires bien protégés

Mais avec les nouvelles pratiques numériques et notamment les achats en ligne, les fraudes à la carte bancaire se font bien souvent à l’insu du consommateur. On parle alors de vol de données bancaires puisque l’usager est toujours en possession de sa carte. Dans ce genre de situation, l’intégralité des sommes détournées est à la charge du service de paiement. Enfin, pour ceux qui ont la fâcheuse habitude de perdre leur carte à puce ou tout simplement veulent parer à toute éventualité, les banques proposent des assurances perte et vol. Ces dernières permettent d’éviter de régler la franchise.

Le 13 janvier prochain correspond à la date d’entrée en vigueur de la DSP2. Il s’agit de la directive européenne relative aux services de paiements. Le texte communautaire comporte également d’autres dispositions concernant, entre autres, les Fintech.


Dernières actualités Banque
Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres 20/03/2019 - Le haut conseil de stabilité financière demande aux établissements bancaires d’augmenter leur coussin de fonds prop
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...
Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne 09/03/2019 - Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en...
Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? 03/03/2019 - Les agrégateurs de comptes fournissent un service intéressant pour le pilotage des comptes bancaires. Et l’Union européenne...
Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? 26/02/2019 - La loi Macron permet à la population de changer bien plus facilement de banque. Retour sur ses effets depuis deux ans.