Carte bancaire : la franchise vol ou perte passera à 50 euros en 2018

Carte bancaire : la franchise vol ou perte passera à 50 euros en 2018

Facturée 150 euros actuellement, la franchise vol ou perte d’une carte bleue sera abaissée à 50 euros avec l’entrée en vigueur de la DSP2 le 13 janvier 2018.

Vol de carte bancaire, comment être remboursé ?

Bonne nouvelle pour les titulaires d’une carte bancaire qui craignent les mésaventures avec leur moyen de paiement préféré, dès l’année prochaine la franchise vol ou perte sera abaissée à 50 euros. En l’espèce, cette franchise s’applique en cas d’utilisation frauduleuse d’une carte bleue soit après un vol ou une perte. Jusqu’alors, si une personne malintentionnée se sert d’une carte volée pour régler des achats, la victime doit régler une franchise de 150 euros. A partir du 13 janvier 2018, ce montant sera limité à 50 euros soit 3 fois moins cher qu’actuellement. Sur le papier, il s’agit donc d’une baisse considérable mais en réalité les consommateurs sont déjà presque tous bien protégés.

En effet, le titulaire de la carte est responsable des retraits et des paiements qui ont lieu entre le vol et le signalement du préjudice. Sa responsabilité se limite alors à la franchise. Les autres sommes dérobées sont remboursées par l’établissement bancaire. De plus, les frais imputés à la victime du larcin s’appliqueront si l’utilisation frauduleuse de la carte a nécessité de renseigner des données de sécurité (code secret ou code SMS).

Des clients bancaires bien protégés

Mais avec les nouvelles pratiques numériques et notamment les achats en ligne, les fraudes à la carte bancaire se font bien souvent à l’insu du consommateur. On parle alors de vol de données bancaires puisque l’usager est toujours en possession de sa carte. Dans ce genre de situation, l’intégralité des sommes détournées est à la charge du service de paiement. Enfin, pour ceux qui ont la fâcheuse habitude de perdre leur carte à puce ou tout simplement veulent parer à toute éventualité, les banques proposent des assurances perte et vol. Ces dernières permettent d’éviter de régler la franchise.

Le 13 janvier prochain correspond à la date d’entrée en vigueur de la DSP2. Il s’agit de la directive européenne relative aux services de paiements. Le texte communautaire comporte également d’autres dispositions concernant, entre autres, les Fintech.


Dernières actualités Banque
Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques 12/08/2018 - Les banques se livrent une bataille commerciale pour séduire les jeunes. Entre néobanques et établissements classiques,...
Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue 06/08/2018 - La mobilité bancaire version 2017 n’a pas bousculé le marché bancaire. Si le changement est facilité, peu de particuliers...
Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée 05/08/2018 - Les profils les plus fragiles financièrement peuvent ouvrir un compte en banque grâce à l’offre spécifique. Pourtant...
Prélèvement à la source et capacité d’emprunt Prélèvement à la source et capacité d’emprunt 04/08/2018 - Le changement de mode de paiement de l’impôt sur le revenu aura-t-il un impact sur la capacité d’emprunt des ménages ?...
Bientôt la fin des banques privées ? Bientôt la fin des banques privées ? 03/08/2018 - Face à une réglementation de plus en plus stricte et à l’émergence des fintech plus accessibles et moins chères, les...