Banque : le gouvernement limite les agios à 80 euros par mois

Dans le cadre de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires, le gouvernement va limiter les agios à 80 euros par mois pour les clients classiques.

Plafonnement des agios bancaires : qu’est-ce qui va changer ?

Actuellement, quand un client dépasse le découvert autorisé, en plus des agios, l’établissement bancaire lui facture des frais supplémentaires qui atteignent jusqu’à 16 euros par intervention.

Désormais, ces frais seront limités à 8 euros par intervention avec un plafonnement mensuel de 80 euros. Les banques factureront donc au maximum dix opérations par mois aux clients classiques. Pour les clients fragiles, c’est-à-dire, ceux qui sont au RSA, la commission d’intervention sera de 4 euros par intervention et sera limitée à 20 euros par mois.

Plafonnement des interventions bancaires : entre 150 000 et  300 000 personnes concernées

Le plafonnement des agios concernera entre 150 000 et 300 000 clients, cette réforme est sans doute nécessaire, mais reste insuffisante pour certaines associations de défense des consommateurs. Ces associations craignent que les établissements bancaires contournent ce plafonnement en mettant en place un autre système tarifaire, c’est-à-dire, des nouvelles formes de prélèvements obligatoires.

Cette mesure reste toutefois une bonne nouvelle, surtout pour des personnes fragiles qui peuvent payer jusqu’à 300 euros de frais bancaires par mois.

Frais bancaires abusifs : les solutions Solutis

Dépasser le découvert autorisé coute très cher. Avec la montée du taux de chômage, la baisse du pouvoir d’achat…, les comptes débiteurs se multiplient depuis plusieurs années.

Selon les chiffres officiels, 65 % des Français dépassent leur découvert autorisé au moins une fois par an et 25 % une fois par mois. Avec ces dépassements, les agios représentent 12 % des intérêts bancaires, soit 10 fois le taux du livret A. La majorité de ces dépassements est due à la conjoncture économique, mais aussi à une mauvaise gestion de ses finances.

Face à ces situations, certaines banques et les sociétés spécialisées dans le rachat de crédits, telle que Solutis proposent une solution simple et avantageuse  qu’on appelle « rachat de credit ». Cette solution adaptable à tous types de profils (locataire, propriétaire…) consiste à solder plusieurs prêts en cours afin de mettre en place un nouveau crédit sur une durée rééchelonnée.