Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ?

Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ?

L’immobilier tourne à plein régime alors que certains Français ont la possibilité d’emprunter à des taux d’intérêt très faibles.

Quels sont les effets des taux bas ?

Avec les taux au plus bas, les conditions d’emprunts se sont avérées exceptionnelles en 2019. Jamais les Français n’ont eu cette opportunité aussi grande que de s’endetter à un coût défiant tous les records du passé. En septembre dernier, les banques prêtaient avec un taux moyen de 1,18% et même sous 1% sur 15 ans. Évidemment, les foyers n’ont pas hésité à sauter sur l’occasion et à lancer des projets immobiliers à tout va. Le marché de l’immobilier s’attend d’ailleurs à un grand millésime au terme de l’année avec un nombre de transactions qui devrait dépasser le million.

Sur le marché du crédit, l’effet est direct puisque les encours de prêt à l’habitat, débloqués par les banques pour faciliter l’accession à la propriété des ménages, atteignent des niveaux très élevés avec un rythme soutenu depuis le début de l’année. Entre les mois de juin et d’août, la croissance des encours sur un an s’est maintenue aux environs de +6,5%, selon les données de la Banque de France, avec un encours de prêt à l’habitat au-dessus de 1 053 milliards d’euros.

Qui peut avoir le meilleur taux de crédit ?

Mais la grande question est la suivante : les meilleurs taux de crédit immobilier, c’est pour qui ? Concrètement, les banques n’accordent pas les taux les plus bas, proches du plancher, à toutes les demandes de prêt. Ce sont d’abord les profils qui intéressent le plus les établissements bancaires qui réussissent à décrocher les meilleurs taux. Ces profils peuvent, en revanche, être tout à fait dissemblables suivant l’approche stratégique propre à chaque professionnel.

Certaines banques vont ainsi privilégier la conquête de jeunes clients et par conséquent financer les primo-accédants avec des taux accrocheurs, alors que d’autres vont plutôt s’orienter vers ceux qui détiennent déjà un patrimoine consistant. Les catégories socio-professionnelles, qui ont souvent une incidence sur le niveau de revenu, sont également étudiées de près dans l’analyse d’un dossier. Outre l’âge, c’est ainsi les catégories supérieures et les hauts revenus qui vont se distinguer et se voir présenter les meilleures offres de crédit pour acheter un logement.

Pour les autres demandeurs de crédit moins atypiques, que l’on peut catégoriser dans la classe moyenne voire modeste, les banques sont tout à fait prêtes à les accompagner. Cependant, il est possible que des garanties ou des exigences supplémentaires soient demandées pour obtenir un accord de financement. Si les taux les plus bas ne sont pas nécessaires accessibles à tous dans ce cas de figure, l’alternative consiste à se rapprocher d’un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP). Cet expert fait la passerelle entre le projet et les solutions de crédit proposées par ses partenaires bancaires. L’une de ses principales missions consistent de ce fait à identifier la meilleure offre de prêt au taux le plus bas en défendant les intérêts du client.


Dernières actualités Taux
Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs 30/10/2019 - Dans un texte de taux souhaité par la BCE, la concurrence entre les banques commerciales...
Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? 25/10/2019 - L’immobilier tourne à plein régime alors que certains Français ont la possibilité...
Très légère remontée des taux en septembre dernier Très légère remontée des taux en septembre dernier 16/10/2019 - Avec 1,18 % de taux moyen en septembre 2019, les emprunts immobiliers affichent une...
Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? 03/10/2019 - Les taux d’intérêt vont-ils continuer de baisser ou bien les objectifs annuels...
Taux en baisse, le HCSF reste vigilant Taux en baisse, le HCSF reste vigilant 02/10/2019 - Le Haut comité de stabilité financière reste attentif à la baisse des taux qui...