Hausse des taux : l’enthousiasme des emprunteurs reste intact

Malgré la récente remontée des taux d’intérêt, observée au cours de ce mois d’avril 2017, les établissements bancaires et leurs intermédiaires affirment que la tendance haussière n’a guère affecté le dynamisme de la demande de prêt.

Quand la tendance haussière des taux dope la demande de financement

D’après les derniers chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les établissements bancaires continuent de réviser leurs barèmes à la hausse, même si la progression n’est pas uniforme pour tous les emprunteurs. Paradoxalement, cette tendance haussière des taux n’impacte pas les demandes de crédit. Bien au contraire. La tendance haussière des barèmes des financements à l’habitat commencée mi-décembre 2016 n’a guère affecté le dynamisme de la demande de financement.

Malgré la hausse continue des barèmes, les flux de demande de crédit à l’habitat et de rachat de crédit immobilier poursuivent leur croissance. A savoir que si les prêteurs continuent d’enregistrer de plus en plus de demandes de crédit et de rachat de prêt, c’est parce que, les acheteurs et les emprunteurs s’empressent d’investir dans l’immobilier et de faire racheter leurs encours dans des conditions toujours attractives. En effet, les taux d’emprunt restent toujours à des niveaux très attractifs, à tel point que les moyennes de l’année dernière à la même période ne sont pas encore atteintes. Cependant, plus les mois passent et plus « l’effet d’aubaine » s’estompe avec la hausse continue et progressive des barèmes dans les semaines et mois à venir, selon les prévisions des observateurs.

Rachat de crédit, prêt immobilier : les clés pour décrocher une meilleure offre

Malgré un climat socioéconomique instable et un futur proche incertain, la période est toujours propice à une acquisition immobilière à crédit et à un rachat de prêt immobilier, car les conditions de financement sont toujours très favorables emprunteurs. Cependant, pour prétendre à une meilleure offre de financement, il est indispensable de mettre toutes les chances de son côté. Voici quelques conseils.

Présenter une situation financière propre : à savoir que la banque ou son intermédiaire porte une attention particulière à la gestion des finances de l’emprunteur pour juger sa capacité à rembourser ses encours. De ce fait, les comptes bancaires intégrés dans le projet doivent être propres, c’est-à-dire, pas de rejet de paiement, ni de découvert dans certains cas. La stabilité professionnelle demeure un gage de confiance : pour rappel, la quasi-totalité des banques et leurs intermédiaires exigent une stabilité professionnelle stable de l’emprunteur (fonctionnaires, CDI) ou à défaut du co-emprunteur pour les couples. Toutefois, un emprunteur en CDD, autoentrepreneur ou encore indépendant peut prétendre aux meilleures offres en vigueur sous certaines conditions.

Solliciter les services d’un intermédiaire bancaire : mandaté par un ou plusieurs banques, un intermédiaire bancaire a pour mission de conseiller son client, de monter avec lui un dossier solide afin de pouvoir prétendre aux meilleures offres de financement en vigueur. Considéré comme un apporteur d’affaires par les banques, ce spécialiste peut bénéficier des conditions très attractives dont il fait profiter ses clients.


Dernières actualités Taux
Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs 30/10/2019 - Dans un texte de taux souhaité par la BCE, la concurrence entre les banques commerciales...
Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? 25/10/2019 - L’immobilier tourne à plein régime alors que certains Français ont la possibilité...
Très légère remontée des taux en septembre dernier Très légère remontée des taux en septembre dernier 16/10/2019 - Avec 1,18 % de taux moyen en septembre 2019, les emprunts immobiliers affichent une...
Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? 03/10/2019 - Les taux d’intérêt vont-ils continuer de baisser ou bien les objectifs annuels...
Taux en baisse, le HCSF reste vigilant Taux en baisse, le HCSF reste vigilant 02/10/2019 - Le Haut comité de stabilité financière reste attentif à la baisse des taux qui...