Réaliser des travaux soi-même ou avec un artisan ?

Réaliser des travaux soi-même ou avec un artisan ?

La Cour de cassation estime qu’un travail réalisé par un bricoleur ne peut avoir la même valeur que celui réalisé par un professionnel. La question s’est posée à l’occasion d’un litige sur la rénovation d’un bien.

Travaux : un budget conséquent

A l’heure de faire rénover un bien immobilier, la question se pose de savoir s’il vaut mieux faire appel une entreprise ou réaliser les travaux soi-même. Le choix a de l’importance notamment en matière de coût mais aussi d’indemnisation en cas de recours devant la justice.

La Cour de cassation a récemment tranché la question et confirmé que pour une même réalisation, le travail d’un amateur doit être décoté par rapport au travail d’un professionnel. En l’espèce, un futur acheteur avait réalisé des travaux dans un local avant de signer l’acte authentique de vente. La vente ne s’est finalement pas conclue. La question juridique portait alors sur le montant que devait reverser le vendeur à l’acquéreur. Selon la jurisprudence, les travaux de rénovation d’un artisan doivent donc être surcotés.

Mais opter pour un professionnel est une solution qui a un coût supplémentaire. Tous les ménages ne sont pas en mesure de faire appel à un artisan et préfère recourir au système D. Pour envisager la réalisation d’un projet, de nombreux ménages se tournent vers le crédit travaux. Ce prêt, qui est en réalité un crédit à la consommation, aura un taux plus élevé par rapport aux taux pratiqués pour les emprunts immobiliers.

Finance des travaux sans un prêt supplémentaire

Si les ménages ont déjà des prêts en cours, ajouter une nouvelle ligne de crédit va accentuer le taux d’endettement. En fonction des revenus et des charges d’un ménage, son taux d’endettement sera plus ou moins élevé. Pour financer des travaux sans creuser davantage leur endettement, les ménages ont la possibilité d’opter pour une autre opération bancaire : le regroupement de crédits.

Cette opération permet de regrouper à la fois des crédits immobiliers et des prêts à la consommation. Pour cela, les crédits en cours sont rachetés par un établissement spécialisé. A cette occasion, il est possible d’intégrer le financement d’un nouveau projet tel que des travaux d’extension, de rénovation ou d’autres encore (isolation, chauffage, aménagement des combles).

Le nouveau financement alloué aux travaux sera inclus dans le rachat de crédits. En rééchelonnant la durée du prêt unique obtenu, les emprunteurs vont rembourser une seule mensualité dont le montant sera en adéquation avec leur niveau de revenus.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : les conditions d’emprunt restent favorables jusqu’à la fin de l Crédit immobilier : les conditions d’emprunt restent favorables jusqu’à la fin de l’année 29/10/2018 - Selon une étude de la Banque centrale européenne,  les banques ne prévoient pas...
L’immobilier ancien voit ses prix reculer L’immobilier ancien voit ses prix reculer 26/10/2018 - La pierre attire toujours les Français.  Pour attirer une clientèle qui profite...
Offre de crédit immobilier : les banques généralisent la signature électronique Offre de crédit immobilier : les banques généralisent la signature électronique 25/10/2018 - Afin de suivre l’évolution digitale et de s’adapter aux changements des modes...
L’efficacité des travaux de rénovation remise en question L’efficacité des travaux de rénovation remise en question 24/10/2018 - Une étude récente remet en cause l’efficacité réelle des travaux de rénovation...
Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 10/10/2018 - Permettant de financer gratuitement à crédit une partie d’un achat immobilier...