PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif

PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif

Selon le gouvernement, le prêt à taux zéro sera reconduit de 2018 à 2021, soit pour 4 années supplémentaires, mais le dispositif sera recentré sur un périmètre géographique réduit. Voici quelques changements que va apporter cette nouvelle version.

Zonage, revenus et composition du foyer : les principaux critères d’éligibilité du PTZ 2018

Pour rappel, l’obtention d’un prêt à taux zéro ainsi que son montant et ses modalités de remboursement dépendent de plusieurs critères dont la zone géographique, les revenus et la composition du foyer.

De ce fait, pour pouvoir prétendre au prêt à taux zéro, le demandeur ne doit pas dépasser un certain plafond de revenus. Ce plafond varie selon la zone géographique et le nombre de personnes que compose le foyer. A savoir que, plus la zone où est situé le bien est considérée comme « tendue » plus les plafonds de ressources sont importants et plus le montant du projet est élevé.

Pour rappel, ce dispositif est un conventionné pouvant être accordé pour financer l’acquisition ou la construction d’une première résidence principale. C’est-à-dire qu’il n’est destiné qu’au primo-accédants et aux ménages n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale durant les deux dernières années. Ce financement aidé peut aussi être contracté pour financer l’achat d’un bien ancien sous conditions de réaliser des travaux présentant un tiers du montant de l’opération.

PTZ 2018 : le dispositif ne sera réservé qu’à certaines zones « tendues »

Pour offrir plus de visibilité aux acteurs du logement, le gouvernement a décidé de maintenir le PTZ pour une durée de 4 ans, mais le dispositif ne sera destiné qu’à certains territoires appelés « les zones tendues ».

A savoir que la version 2017 du PTZ (jusqu’au 31 décembre 2017) est disponible sur l’ensemble du territoire, c’est-à-dire, de la zone A à la zone C. A partir du 1er janvier 2018, le dispositif dans le neuf ne concernera que les zones les plus tendues (A, A bis et B1) et ceux jusqu’au 31 décembre 2021.

La zone B2 va faire l’objet d’une transition en 2018. En d’autres termes, le prêt à taux zéro dans le neuf sera encore disponible en 2018 dans la zone B, mais avec une enveloppe bien limitée, à seulement 20 % du montant maximal de l’opération, contre 40 % actuellement.

De ce fait, il n’y aura plus de prêt à taux zéro dans le neuf dans les zones B2 et C à partir du 1er janvier 2019.  Les zones A, A bis et B1 ne seront plus éligibles au prêt à taux zéro dans l’ancien avec travaux. Ainsi, le dispositif du PTZ dans l’ancien ne sera disponible que dans les zones B2 et C.

Si ce recentrage pourrait offrir plus de visibilité aux professionnels de l’habitat, selon le gouvernement, il faut savoir qu’il pourrait également écarter certains profils du dispositif. Toutefois, ces profils ont encore quelques jours pour déposer leur dossier de PTZ.


Dernières actualités Taux
Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? 05/10/2017 - Le Plan d’épargne logement devrait être révisé l’année prochaine notamment...
PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif 25/09/2017 - Selon le gouvernement, le prêt à taux zéro sera reconduit de 2018 à 2021, soit...
Pourquoi les taux d’intérêt pourraient augmenter en 2018 ? Pourquoi les taux d’intérêt pourraient augmenter en 2018 ? 23/09/2017 - Certes, il y a très peu de mouvements sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers...
Livret A : le taux bloqué à 0,75% pour 2 ans Livret A : le taux bloqué à 0,75% pour 2 ans 15/09/2017 - Le gouvernement envisage de geler le Livret A à une rémunération de 0,75 % pour...
Les taux et la production des crédits immobiliers stagnent Les taux et la production des crédits immobiliers stagnent 08/08/2017 - L’enthousiasme des Français pour l’immobilier ne s’est pas atténué malgré...