Locataire : faut-il franchir le pas de l’achat immobilier ?

Locataire : faut-il franchir le pas de l’achat immobilier ?

Selon le marché local de la pierre, il n’est pas toujours intéressant de rester locataire de son logement. Avec les taux bas des crédits immobiliers, l’acquisition a le vent en poupe.

Location : les fonds sont perdus

Si les taux bas profitent aux emprunteurs en France, une catégorie d’entre eux doit spécifiquement se poser la question du bien-fondé de l’investissement immobilier : les locataires. Ils représentent une cible pour le marché de l’immobilier. En effet, les locataires sont liés par un contrat de location avec un bailleur. Le bail régit les relations entre les deux parties à savoir la mise à disposition d’un logement en contrepartie de loyers.

Pour le propriétaire, cela lui permet d’obtenir une rente sur son logement. Par contre, pour les locataires, cette situation implique de verser des loyers à fonds perdus. Ici, les fonds ne seront jamais récupérés quel que soit le contrat de bail. Bien-sûr, la location a ses avantages comme le fait de pas être redevable des gros travaux ou des taxes foncières. De même, être locataire permet d’être plus facilement mobile en cas d’évolution professionnelle ou de changement de situation personnelle.

Mais si le locataire a l’intention de rester durablement dans sa localité, il peut être opportun de se pencher sur la question de l’accès à la propriété. Les taux bas actuels peuvent même permettre de devenir propriétaire en payant le même montant qu’un loyer. Les faibles niveaux des taux d’intérêt ont fortement fait baisser le coût total des emprunts immobiliers.

Quand les taux bas poussent les locataires à devenir propriétaires

En conséquence, les montants des mensualités de remboursement de prêt restent contenus. Il est donc possible de devenir propriétaire pour le même coût qu’un loyer. Mais attention, cette situation répond à des critères bien spécifiques. En effet, cela se vérifie en fonction du marché local. A Paris, par exemple, où la barre des 10 000 euros du mètre carré en moyenne vient d’être franchie, il pourra être compliqué d’acheter un bien. En revanche, en province ou dans les territoires ruraux, cela reste envisageable.

Selon les experts du marché en Seine-Saint-Denis, à partir de 4 ans passés dans la même ville, il est plus intéressant d’acheter. Le marché est donc en pleine ébullition, il en est de même pour les demandes de financements immobiliers car de nombreux primo-accédants entendent bien profiter de cette occasion pour concrétiser leur projet.

Pour obtenir le meilleur taux de crédit immobilier, il ne faudra pas hésiter à faire la concurrence ou faire appel à un courtier en prêt. A noter qu’avec un très bon dossier, les emprunteurs peuvent même espérer un crédit à 110 % appelé aussi prêt sans apport. Dans ce cas, le capital emprunté va couvrir les frais annexes au prix d’achat du bien. Cela reste réservé aux profils premium mais traduit bien l’attractivité des conditions de financement immobilier.


Dernières actualités Immobilier
Acheter un bien immobilier à la campagne Acheter un bien immobilier à la campagne 27/11/2019 - L’envie d’espace vert séduit plus d’un Français sur deux. Mais avant de ...
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...