Assurance de prêt, c’est le moment d’en changer

Assurance de prêt, c’est le moment d’en changer

Le contrat d’assurance de prêt représente un coût important dans un financement immobilier. Il est donc essentiel d’adapter le contrat à la situation de l’emprunteur.

L’assurance emprunteur, un point essentiel d’un financement immobilier

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers n’en finissent plus de rabaisser leur plancher. Traduction : depuis la baisse entamée en 2016, la moyenne des taux ne cesse de reculer de mois en mois. En conséquence, au cours du mois d’août, cette moyenne atteint un taux canon de 1,17 %. Il s’agit là d’un record qui traduit bien les niveaux exceptionnels qui planent sur les financements immobiliers. Profiter d’un financement à des conditions attractives est une bonne chose. Mais il faut garder un œil sur l’assurance emprunteur en profitant d’une délégation du contrat, ou bien pour les emprunts passés avant 2019, de changer d’assureur.

Changer d’assurance de prêt est une opération facile à mettre en place pour les dossiers de types classiques où les co-emprunteurs sont jeunes, en bonne santé et qu’ils ne fument pas. Cela peut être plus compliqué avec un âge avancé ou si un risque d’ennui de santé existe. Pour changer d’assurance, il est conseillé de ne pas s’y prendre à la dernière minute. En effet, il est important que le nouveau contrat prenne le relais de celui qui sera rompu. Pour ne pas être surpris par les délais, il est recommandé de s’y prendre au moins deux mois avant la date d’échéance.

Quand faut-il changer de contrat d’assurance de prêt ?

Cette date de référence a d’ailleurs enfin trouvé un socle commun pour toutes les banques. Désormais, sauf indications contraires dans le contrat, c’est la date de signature de l’offre de prêt qui fait foi en matière d’assurance de prêt immobilier. Mais comme l'a remarquée l’ACPR l’année dernière, les banques ne jouent pas toutes le jeu de la délégation d’assurance. En ne respectant pas toujours les délais de réponse ou bien en jouant la montre dans le versement de pièces complémentaires, la date d’anniversaire peut être dépassée. Les co-emprunteurs n’ont alors plus le choix que de s’engager de nouveau pour 12 mois.

Pourtant, l’amendement Bourquin a été voté pour faciliter le changement d’assurance de prêt et donner ainsi l’opportunité aux Français de réaliser de belles économies ; c’est-à-dire jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Ce texte de loi adopté par les parlementaires élargit le champ d’action de la délégation d’assurance. Il vient en complément de la loi Lagarde, qui introduit la délégation a priori du contrat de prêt, et de la loi Hamon qui autorise ce changement durant les 12 mois suivants la signature de l’offre de prêt. Les taux bas des crédits immobiliers ne sont donc pas les seuls éléments à prendre en compte dans une offre de financement.


Dernières actualités Assurance
Assurer son prêt coûte-t-il plus cher qu’auparavant ? Assurer son prêt coûte-t-il plus cher qu’auparavant ? 14/10/2019 - Si les prêts immobiliers sont moins chers depuis la baisse des taux, le coût de...
Assurance de prêt, la garantie décès plus chère Assurance de prêt, la garantie décès plus chère 23/09/2019 - En étendant la taxation spéciale à la garantie décès, les nouveaux emprunteurs...
Assurance de prêt, c’est le moment d’en changer Assurance de prêt, c’est le moment d’en changer 17/09/2019 - Le contrat d’assurance de prêt représente un coût important dans un financement...
Taux très bas, pourquoi il ne faut pas négliger l’assurance de prêt Taux très bas, pourquoi il ne faut pas négliger l’assurance de prêt 12/07/2019 - Obtenir un taux bas est un objectif pour beaucoup d’emprunteurs, notamment durant...
Les taux bas n’empêchent pas de s’intéresser à l’assurance-vie Les taux bas n’empêchent pas de s’intéresser à l’assurance-vie	24/06/2019 - Le placement préféré des épargnants français reste attractif en vue de la r...