Qui sont les primo-accédants en 2019 ?

Qui sont les primo-accédants en 2019 ?

Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont les Français qui réalisent l’achat de leur résidence principale en 2019 ?

Des emprunteurs qui profitent des taux bas

L’immobilier connait actuellement une période d’embellie. Cela profite particulièrement aux Français. D’une part, les taux bas des emprunts immobiliers expliquent, en partie, leur attrait pour le marché de la pierre. Au cours du troisième trimestre 2019, la moyenne des taux s’est hissée à 1,19 %, soit du jamais vu auparavant. Avec ces conditions de financement exceptionnelles, il est tout à fait compréhensible que les transactions immobilières se multiplient.

D’autre part, les taux bas endiguent la hausse des prix de l’immobilier. Car depuis plusieurs années maintenant, le marché voit ses prix de vente progresser. Habituellement, cela se produit au grand dam des acheteurs. Mais la baisse des taux est passée entre temps. En conséquence, la faiblesse des taux permet aux emprunteurs de limiter le ressenti des prix en évolution. Pour les experts, cela se traduit par une hausse du pouvoir d’achat immobilier.

D’ailleurs, cet indicateur a progressé de plus de 30 % depuis 2008, il faut donc comprendre que pour le même prêt (durée et mensualité), il est possible d’emprunter un capital plus important d’un tiers. Les prix de vente grimpent et les capitaux empruntés aussi. Pour les emprunteurs, la dynamique des prix se fait donc moins ressentir.

Des cadres avec des situations professionnelles stables

Il n’est donc pas surprenant de voir les acheteurs se positionner sur le marché et surtout les primo-accédants. Il s’agit des Français qui ont l’intention de devenir propriétaire pour la première fois. Selon un réseau de courtage en prêt immobilier, les candidats à la propriété ont 35 ans, en moyenne. Parmi ces futurs propriétaires, 8 sur 10 ont un CDI (contrat de travail à durée indéterminée) et pour 25 % d’entre eux sont des cadres. Ces profils ont également vu leurs revenus progresser depuis l’année dernière, soit 1,4 % de mieux pour se hisser à 44 100 euros annuels. Pour les banques, ces profils constituent une clientèle sûre pour laquelle elles se montrent prêtes à faire des offres attractives.

Dans ce cas, le crédit immobilier devient un véritable produit d’appel pour recruter une clientèle dont la capacité d’investissement est réelle. Cela est sans compter sur les propositions de différents placements en assurance-vie ou en produits bancarisés. Avec des primo-accédants premium, chaque partie peut être gagnante : les emprunteurs peuvent viser un taux canon et les banques peuvent envisager une fidélisation sur le long terme.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...