Quand la hausse des prix fait baisser le pouvoir d’achat immobilier

Quand la hausse des prix fait baisser le pouvoir d’achat immobilier

Malgré des taux d’intérêt relativement bas et des conditions de financement particulièrement attractives, le pouvoir d’achat immobilier des Français a considérablement baissé, notamment dans les grandes villes. En cause, la hausse continue des prix du mètre carré.

L’accroissement du nombre de ventes favorise la hausse des prix immobiliers

2017 sera une année de tous les records pour le marché immobilier Français. Selon les chiffres communiqués mi-décembre par les Notaires de France, la barre du million de transactions devrait être franchie. C’est du jamais vu. Cependant, les principales raisons de cette euphorie sont entre autres le niveau très bas des taux d’intérêt des crédits immobiliers et l’assouplissement des critères d’octroi des financements à l’habitat qui encouragent les Français à accélérer leur projet d’achat immobilier.

L’engouement actuel s’explique aussi par le fait que les professionnels laissent croire que les conditions actuelles ne vont pas durer parce qu’ils craignent de voir les autorités profiter de la reprise et de la bonne conjoncture pour supprimer les dispositifs d’aides favorisant l’accession à la propriété. Par ailleurs, si le nombre de transactions va certainement battre un nouveau record cette année, il faut savoir que cela n’est pas sans conséquence.

Cet accroissement favorise la hausse des prix immobiliers, particulièrement dans les grandes agglomérations et dans les zones tendues où la demande d’achat immobilier est particulièrement importante. Les marges de négociation ont été réduites dans la quasi-totalité des grandes villes de l’Hexagone.

Il est encore possible de négocier à la baisse son acquisition immobilière

Considéré comme le plus gros projet qu’un foyer est amené à faire, un achat immobilier doit être négocié même dans un contexte de hausse continue des prix du mètre carré. Toutefois, il faut adopter certaines astuces.

La principale astuce concerne le meilleur moment pour négocier. Pour les spécialistes, la meilleure fenêtre de tir pour obtenir une baisse de prix serait la période du délai de rétractation qui court après la signature de la promesse de vente.

A savoir que même après la signature du compromis de vente, l’acheteur peut arguer sur d’éventuels défauts découverts dans le dossier de diagnostics techniques. Il peut même retarder le délai de rétractation si le dernier diagnostic n’est pas présent dans le dossier et profiter pour demander une ristourne.

Au-delà de la découverte de mauvaises surprises, différentes ristournes ou mêmes indemnisations peuvent aussi être obtenues après l’achat. C’est notamment le cas des vices cachés comme la présence d’amiante ou encore des problèmes d’humidité très importante antérieurs à l’achat.

En fait, même s’il est difficile à déceler un potentiel problème qui aurait pu pousser l’acheter à ne pas retenir un bien, il faut savoir qu’une action est possible dans les 5 ans qui suivent l’achat d’un bien immobilier et au plus tard 2 ans après la découverte du problème.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : les conditions d’emprunt restent favorables jusqu’à la fin de l Crédit immobilier : les conditions d’emprunt restent favorables jusqu’à la fin de l’année 29/10/2018 - Selon une étude de la Banque centrale européenne,  les banques ne prévoient pas...
L’immobilier ancien voit ses prix reculer L’immobilier ancien voit ses prix reculer 26/10/2018 - La pierre attire toujours les Français.  Pour attirer une clientèle qui profite...
Offre de crédit immobilier : les banques généralisent la signature électronique Offre de crédit immobilier : les banques généralisent la signature électronique 25/10/2018 - Afin de suivre l’évolution digitale et de s’adapter aux changements des modes...
L’efficacité des travaux de rénovation remise en question L’efficacité des travaux de rénovation remise en question 24/10/2018 - Une étude récente remet en cause l’efficacité réelle des travaux de rénovation...
Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 Le nombre de PTZ chute de 30 % au second trimestre 2018 10/10/2018 - Permettant de financer gratuitement à crédit une partie d’un achat immobilier...