Livret A : Bercy annonce une probable augmentation du taux de rémunération

Livret A : Bercy annonce une probable augmentation du taux de rémunération

Le mois d’octobre se conclut sur une nouvelle décollecte pour le livret A. Un effet saisonnier habituel est en cause et le contexte macroéconomique n’incite pas non plus les Français à placer leurs liquidités sur ce produit d’épargne. Mais une hausse du taux de rémunération semble envisagée.

Un trou de plus de 2 milliards en octobre

La période qui suit la rentrée scolaire n’est pas particulièrement avantageuse pour la collecte des produits d’épargne. Le livret A ne fait pas exception, ce qui explique en partie un solde négatif au terme du mois d’octobre. En effet, les retraits culminent à 2,06 milliards d’euros, un record depuis près de 3 ans. Une énième mésaventure après un équilibre dans le rouge en septembre. Le Livret de développement durable et solidaire affiche aussi mauvaise mine, avec une balance qui penche clairement du côté des opérations de retrait. En octobre également, 460 millions d’euros ont été puisés, ce qui représente 50 millions supplémentaires par rapport au mois précédent.

Ces retraits excessifs ne sont en soi pas des surprises. Les fins d’année sont régulièrement propices à la décollecte sur les produits d’épargne. D’abord, les dépenses de scolarité peuvent se perpétrer sur les mois qui suivent la rentrée des classes. Puis, les contribuables doivent en effet honorer le paiement de l’impôt foncier, pour les propriétaires, et de la taxe d’habitation accompagnée de la taxe sur l’audiovisuel, pour les propriétaires mais aussi pour les locataires. Un effet saisonnier est par conséquent clairement identifiable.

Une relève de taux à prévoir d’ici 2020

Mais si un effet de saisonnalité a une part de responsabilité non négligeable dans la décollecte, il ne s’agit pas du seul facteur explicatif. En effet, l’inflation vivement de retour dans l’économie française participe à relever le coût de la vie. Les ménages n’ont pas d’autre choix que de désépargner pour subvenir aux dépenses quotidiennes. De plus, avec une inflation aux alentours des 2%, le taux de rémunération du livret A de 0,75% est négatif. Les épargnants « perdent » théoriquement de l’argent en y déposant leurs ressources. Ce qui n’encourage bien évidemment pas à dynamiser la collecte.

Enfin, une hausse du taux rémunérateur du livret A se profile. Le Ministère de l’Économie et des finances étudie une remontée de la rémunération d’ici le début d’année 2020 pour atteindre 1,25%. Le taux devrait augmenter par paliers dans temps, avec un second en août 2020 à 1,75% et un énième début 2021. La finalité est de proposer un taux de 2% lors de cette période en mesure de compenser l’effet inflationniste. Attention toutefois, cette revalorisation est encore en projet et reste en l’état hypothétique.


Dernières actualités Banque
Les Français apprécient leur banque Les Français apprécient leur banque 12/04/2019 - À la surprise générale, le secteur bancaire jouit d’une bonne popularité aux yeux de la population.
Virement instantané, les banques accélèrent son développement Virement instantané, les banques accélèrent son développement 09/04/2019 - Les usagers de banque souhaitent se passer des délais de traitement pour leurs transferts de fonds. Les virements doivent...
Les banques digitales accélèrent les souscriptions Les banques digitales accélèrent les souscriptions 30/03/2019 - Des banques en ligne proposent aux clients de s’enregistrer à l’aide de leur identifiant France Connect. Il s’agit...
Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres 20/03/2019 - Le haut conseil de stabilité financière demande aux établissements bancaires d’augmenter leur coussin de fonds prop
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...