Le choix des cartes de crédit qui s'agrandit au bénéfice des clients

Le choix des cartes de crédit qui s'agrandit au bénéfice des clients

Le marché bancaire est devenu depuis quelques années extrêmement concurrentiel et voit chaque année de nouveaux acteurs y entrer, qui ne sont pas toujours traditionnellement rattachés au secteur. Les offres bancaires se diversifient donc tout en donnant la possibilité aux clients de réduire leurs frais.

Quels sont les différents types de banques ?

Il existe trois grands types de banques : les banques traditionnelles avec lesquelles les démarches étaient à l’origine réalisées en agence physique, les banques en ligne, dont la gestion se fait depuis une interface internet et mobile, et les néo-banques qui sont pensées essentiellement pour être mobiles consultables via une application. La grande révolution, c’est que ces banques dématérialisées proposent des services équivalents aux banques traditionnelles et souvent moins chers, plus rapides et simplifiés. Ces banques ont profité du développement exponentiel du numérique pour diversifier leurs services, et les habitudes des Français confirment leur positionnement : 48 % des Français réalisent leurs démarches bancaires en ligne (Enquête IFOP - 2018).

De plus, la monnaie fiduciaire (pièces de monnaie, billets de banque) tend à être délaissée au profit de la monnaie scripturale (monnaie inscrite sur les comptes en banque) : selon la BCE, en 2017, il y avait en France plus de 83 millions de cartes de paiement et selon le GCB, en 2018 environ 5,9 millions de paiements sans contact ont été réalisés chaque jour. Ces chiffres sont en augmentation chaque année. Face au grand nombre d’offres bancaires disponibles sur le marché, réaliser un comparatif de banque en ligne ou de banque classique reste le plus judicieux, en connaissant réellement ses besoins.

Ce développement du secteur bancaire a été fortement encouragé quand, en 2017, une loi pour aider à la mobilité bancaire est entrée en vigueur (loi Macron). Elle permet une facilitation des démarches de changement de banque. La nouvelle banque prévient tous les organismes effectuant des virements ou prélèvements réguliers vers le compte, du changement de domiciliation.

Quels sont les différents types de cartes bancaires ?

Il existe partout dans le monde différents types cartes bancaires. La plus répandue reste la carte de débit de par sa simplicité d’utilisation.

  • Les cartes de crédit 

Le nom de “carte de crédit” est devenu générique dans le langage français, à tort. Le terme carte de crédit désigne en fait un moyen de paiement qui permet de régler ses achats à crédit, c’est à dire en plusieurs fois. En général, les cartes de crédit disposent de l’option débit.

  • Les cartes de débit

Avec la carte de débit, c’est le montant total de l’achat qui est déduit du compte auquel elle est rattachée. Le débit peut être immédiat, c’est à dire que l’argent est immédiatement prélevé sur le compte, ou différé. Dans ce cas, l’argent sera prélevé du compte à la fin du mois.

  • Les cartes à autorisation systématique

Les cartes à autorisation systématique sont des cartes de débit immédiat avec lesquelles la consultation du solde disponible pour effectuer l’achat est systématique. Le paiement sera refusé en cas de ressources insuffisantes sur le compte.

Ces cartes peuvent être utilisées avec la grande majorité des terminaux de paiement et distributeurs, en contact avec la puce de la carte, sans contact avec la carte ou de plus en plus avec le sans contact mobile : les données de la carte sont enregistrées sur son smartphone.

Quels sont les différents types de services disponibles ?

Les banques, traditionnelles, en ligne ou digitales proposent différents types de cartes avec des services adaptés à chaque client, allant de la plus classique avec des plafonds très bas et dépourvue de sans contact, jusqu’aux ultra haut de gamme où des services de conciergerie sont joignables 24h/24 et les plafonds de paiement atteignent 5 000 € / jour.

En principe, les offres standards des banques permettent des retraits en guichets gratuits, même auprès de la concurrence, une absence de frais sur les transactions, paiements, retraits dans la zone euro. Hors zone euro, c’est entre 1% et 3,5% du montant payé ou retiré qui est retenu par la banque.

En fonction de la gamme de carte bancaire, certaines peuvent donner accès à des assurances ou des services spécifiques notamment lors de voyages (assurances annulation par exemple).


Dernières actualités Banque
Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés 18/09/2019 - A partir du 1er octobre, un établissement bancaire privé va taxer les dépôts de ses clients supérieurs à un million...
Les espèces ont toujours cours en 2019 Les espèces ont toujours cours en 2019 16/09/2019 - Les pièces et les billets ne sont pas prêts de disparaître, même si le portefeuille a de plus en plus tendance à se...
DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée 13/09/2019 - L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont...
Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile 12/09/2019 - Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes...
Frais bancaires, un très léger recul en 2019 Frais bancaires, un très léger recul en 2019 10/09/2019 - Cette année, les banques ont limité les frais bancaires. Avec 1 % de moins, ces frais se hissent à 215 euros en moyen