Hausse des taux d’intérêt : la surchauffe n’est pas pour tout de suite

Hausse des taux d’intérêt : la surchauffe n’est pas pour tout de suite

Après une hausse continue pendant les trois premiers mois de l’année, le taux d’intérêt des prêts immobiliers s’est stabilisé au second trimestre de l’année. Une tendance qui devrait encore durer, cependant pourquoi les taux ne progressent plus ?

Stagnation des taux d’intérêt : ce qu’il faut comprendre

Selon les dernières statistiques de l’Observatoire Crédit Logement, le coût moyen des financements à l’habitat pour les offres signées en juin s’établit à 1,57 %. C’est seulement 1 point de base de plus que le mois précédent et environ 3 points de base de plus qu’en avril. Ces chiffres montrent que la tendance haussière des taux d’intérêt a marqué une pause pour le second trimestre.

En fait, depuis le record de 1,31 % atteint en novembre 2016, les taux d’intérêt des prêts immobiliers ont continuellement progressé pendant plusieurs mois avant de se stabiliser au cours des trois derniers mois. Cependant, pourquoi cette stabilisation ? Va-t-elle durer ?

Très loin des scénarios catastrophes de hausses très fortes au cours de l’été que certains observateurs avaient prédits, les taux d’intérêt devraient rester stables dans les semaines et mois à venir, puisque dans leur ensemble, les établissements bancaires ne sont pas résolus à augmenter leurs barèmes actuellement.

Ils veulent continuer à capter davantage de nouveaux clients et améliorer leur part de marché avec des offres inédites de crédit et de rachat de prêts. Toutefois, les prêteurs ne les baisseront pas vraiment non plus, même si certaines banques régionales ont tout de même baissé légèrement leurs barèmes pour rester attractives.

Il faut savoir aussi que le barème des obligations assimilables du trésor à 10 ans de l’Etat Français (OAT 10 ans) qui sert principalement de référence aux prêteurs pour fixer leurs taux, est stable aussi depuis le lendemain du premier tour de l’élection présidentielle.

Evolution des taux d’intérêt : quel scénario pour la rentrée ?

Traditionnellement, il n’y a pas d’évolution majeure sur les taux d’intérêt durant l’été. Malgré les prévisions catastrophes, l’été 2017 ne fera exception à la règle. Cependant, quels sont les scénarios possibles pour la rentrée ?

En fait, il pourrait exister plusieurs scénarios et il est quasiment impossible de prédire avec certitude l’évolution des taux d’intérêt pour la rentrée. Si la plupart des établissements bancaires attendent la rentrée pour ajuster leurs barèmes, il faut savoir que cet ajustement est en fonction de la conjoncture des marchés financiers et de leurs objectifs commerciaux pour finir l’année.

En d’autres termes, c’est en fonction de l’évolution de l’inflation, de la politique monétaire de la Banque centrale Européenne (BCE) et des efforts à produire pour satisfaire leurs objectifs commerciaux annuels que chaque établissement bancaire sera plus ou moins attractif au niveau des taux d’emprunt pour la rentrée.

Par ailleurs, il faut savoir que le contexte pourrait être négatif pour les crédits aux particuliers, puisque les Banques Centrales (BCE et FED) commencent à laisser entendre que les politiques non-conventionnelles vont prendre fin prochainement. Il est donc probable de voir les barèmes progresser à la rentrée, mais de manière très mesurée. En attendant, les conditions de financement restent très attractives à l’heure actuelle. Une nouvelle opportunité pour tous ceux qui souhaitent s’endetter ou revoir les conditions initiales de leurs encours.


Dernières actualités Taux
Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt 15/02/2018 - Dans le contexte actuel caractérisé par une baisse de la demande, les banques et...
Hausse des taux d’intérêt à long terme : quelle conséquence pour nos crédits ? Hausse des taux d’intérêt à long terme : quelle conséquence pour nos crédits ? 01/02/2018 - Des craintes liées à l’inflation au durcissement des politiques monétaires des...
Les taux d’usure bas suscitent la fronde des professionnels du crédit Les taux d’usure bas suscitent la fronde des professionnels du crédit 26/11/2017 - Le taux d’usure est une limite maximale au-delà de laquelle les prêts sont abusifs....
Les taux vont garder leurs niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année Les taux vont garder leurs niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année 25/10/2017 - Selon les observateurs, les taux d’intérêt des crédits immobiliers vont probablement...
Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? 05/10/2017 - Le Plan d’épargne logement devrait être révisé l’année prochaine notamment...