Les Français sont les champions de l’investissement au Portugal

Les Français sont les champions de l’investissement au Portugal

Plus d’un quart des opérations immobilières réalisées au Portugal par des étrangers sont effectués par des Français. Ils seraient près de  30 000 dans le pays.

S’installer au Portugal pour réduire la pression fiscale

Le soleil et l’optimisation fiscale, voici ce que viennent chercher les milliers de Français qui s’établissent chaque année au Portugal. Car passer une retraite dorée ou se dorer la pilule au pays du fado sont des arguments qui font tilt parmi les investisseurs de l’Hexagone. Pourtant, le choix de la péninsule ibérique est également motivé par l’allégement de la pression fiscale. En effet, résider au Portugal donne la possibilité aux contribuables français de bénéficier du statut de non résident habituel (RNH). L’administration fiscale portugaise exonère ainsi l’impôt sur les revenus provenant de l’étranger et cela pendant 10 années.

Pendant une décennie, les Français retraités se voient donc exonérés d’impôt sur leur pension. Cette aubaine ne s’est pas fait manquer puisque près de 30 000 Français résident actuellement au Portugal. Une des rares conditions pour bénéficier du statut RNH est d’être dans sa résidence portugaise au moins 183 jours dans l’année. En conséquence, le marché immobilier national rencontre une impressionnante dynamique. L’année dernière, 23 % des biens vendus au Portugal ont été acquis par des étrangers soit 127 106 transactions. Les Français représentent près d’un quart de ces acquéreurs, ils sont donc les premiers acheteurs étrangers au Portugal.

Comment financer un bien au Portugal à l’approche de la retraite

Mais financer l’achat d’un bien au Portugal nécessite un investissement conséquent selon la nature du bien (maison ou appartement). Une maison en retrait dans les terres n’aura pas la même valeur qu’un bien situé dans une zone touristique. De plus, arrivé à un certain âge, il est plus compliqué d’emprunter un capital pour financer un bien immobilier sans compter les assurances de prêt qui sont beaucoup plus élevées après 50 ans.

Pour financer un bien après 55 ou 60 ans, une opération bancaire telle que le regroupement de crédit immobilier peut permettre d’envisager un bien à l’étranger. Il s’agit d’une opération qui s’adresse aux personnes qui ont déjà plusieurs emprunts en cours. En les regroupant pour adapter la mensualité unique aux revenus, il est possible d’intégrer un nouveau projet. Selon les conditions et les profils, ce nouveau projet peut très bien être l’achat d’un bien immobilier au Portugal.

Au regard des annonces gouvernementales concernant l’application de nouvelles taxes sur le patrimoine immobilier, les observateurs s’attendent à ce que l’établissement de ressortissants français au Portugal s’accentue pour l’année à venir.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : la clause de domiciliation des revenus sur la sellette Crédit immobilier : la clause de domiciliation des revenus sur la sellette 21/02/2019 - La domiciliation des revenus demandée par un prêteur lors d’une négociation...
Immobilier : un niveau de vie majoritairement moyen chez les propriétaires Immobilier : un niveau de vie majoritairement moyen chez les propriétaires 19/02/2019 - Les statistiques vont à l’encontre des pensées qui rapprochent généralement...
Immobilier neuf : les ventes reculent Immobilier neuf : les ventes reculent 18/02/2019 - Le marché de la pierre neuve n’a pas fait recette en 2018. Les Français se sont...
Crédit immobilier : les banques ont accordé 203 milliards d’euros en 2018 Crédit immobilier : les banques ont accordé 203 milliards d’euros en 2018 07/02/2019 - Selon les chiffres publiés par la Banque de France, les établissements bancaires...
Crédit immobilier : les offres sur 25 ans ont toujours le vent en poupe Crédit immobilier : les offres sur 25 ans ont toujours le vent en poupe 05/02/2019 - Permettant aux emprunteurs modestes de financer leur acquisition immobilière, les...