Les Français bénéficient des meilleurs taux

Les Français bénéficient des meilleurs taux

Depuis 2015, les foyers français qui souhaitaient devenir propriétaires ont pu bénéficier des meilleures conditions d’octroi des crédits immobiliers par rapport aux autres pays européens.

Le pouvoir d’achat des Français a augmenté de 30% en 8 ans

Le coût total des prêts bancaires, qu’ils servent à acheter une maison, une voiture ou à financer un voyage, a diminué grâce à la baisse des taux d’intérêt. Les organismes bancaires ont notamment pu proposer leur produit d’appel, le crédit immobilier, à des conditions exceptionnellement attractives afin de fidéliser de nombreux clients aux profils différents.

La population française a vu son pouvoir d’achat immobilier évoluer depuis plusieurs années, il a été augmenté de 30% sur une durée de 8 ans. L’année 2016 a d’ailleurs été une année record par rapport au nombre de transactions enregistrées sur le territoire tricolore. Les modalités d’accès au prêt à l’habitat étant très avantageuses comparées aux années précédentes, les foyers ont décidé de devenir propriétaires plus rapidement que prévu.

La France a fait partie des seuls pays européens à avoir un taux d’intérêt aussi bas. A noter que les banques commerciales implantées en France accordent dans la majorité des cas les financements à taux fixe. Les modalités intéressantes dont ont bénéficié les emprunteurs lors de la signature du contrat seront donc les mêmes pendant toute la durée de l’emprunt.

C’est l’une des grandes différences par rapport aux autres pays de l’Union Européenne  qui continuent à prêter à taux variable sur de très longues durées.

La baisse des taux a permis le succès de l’immobilier en France

L’ensemble des pays de l’UE ont été impactés de manière positive par la baisse des taux. D’après les études statistiques qui ont été effectuées entre 2008 et 2016, la charge que représentent les intérêts dans le crédit immobilier a pratiquement été divisée par trois en France. Le coût total de l’emprunt a donc fortement diminué, offrant la possibilité à de nombreux emprunteurs aux revenus modestes d’accéder à la propriété.

De plus, les prix de l’immobilier sur cette période ont été plutôt stables malgré quelques fluctuations, permettant de relever une fois de plus le pouvoir d’achat des nouveaux acquéreurs. Par comparaison, les pays tels que l’Allemagne ou le Royaume-Uni ont subi une hausse très importante des prix.

D’autres emprunteurs, qui avaient souscrit plusieurs financements bancaires (revolving, personnels, immobilier) ont pu renégocier leurs contrats en faisant appel à des organismes spécialisés dans le rachat de crédit. Ils ont pu bénéficier d’une baisse de leurs mensualités en regroupant la totalité ou une partie de leurs emprunts, tout en finançant un nouveau projet.


Dernières actualités Taux
Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? 05/10/2017 - Le Plan d’épargne logement devrait être révisé l’année prochaine notamment...
PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif 25/09/2017 - Selon le gouvernement, le prêt à taux zéro sera reconduit de 2018 à 2021, soit...
Pourquoi les taux d’intérêt pourraient augmenter en 2018 ? Pourquoi les taux d’intérêt pourraient augmenter en 2018 ? 23/09/2017 - Certes, il y a très peu de mouvements sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers...
Livret A : le taux bloqué à 0,75% pour 2 ans Livret A : le taux bloqué à 0,75% pour 2 ans 15/09/2017 - Le gouvernement envisage de geler le Livret A à une rémunération de 0,75 % pour...
Les taux et la production des crédits immobiliers stagnent Les taux et la production des crédits immobiliers stagnent 08/08/2017 - L’enthousiasme des Français pour l’immobilier ne s’est pas atténué malgré...