L’efficacité des travaux de rénovation remise en question

L’efficacité des travaux de rénovation remise en question

Une étude récente remet en cause l’efficacité réelle des travaux de rénovation sur la consommation d’énergie. Un constat peu reluisant pour les propriétaires ayant consenti à des efforts financiers importants et dont la valeur ajoutée des travaux ne se fait pas suffisamment ressentir.

Une efficience nuancée des rénovations

Entre 2014 et 2016, 5 millions d’habitations classées dans la catégorie des maisons individuelles ont fait l’objet d’une rénovation. Un business qui a généré 60 milliards d’euros de dépenses au bénéfice des entreprises. Mais ces travaux sont montrés du doigt. En cause, un doute sur l’efficacité une fois leur finalisation. Car d’après une étude publiée par l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les travaux n’ont pas l’air d’avoir de fortes répercussions sur la consommation d’énergie des ménages.

Alors que des économies sont attendues sur les factures à payer, les rénovations n’ont pas suffisamment d’impact sur la performance énergétique des habitats. Concernant les travaux entrepris au niveau des toits et des combles par exemple, seuls un tiers auraient un impact très efficace sur la consommation d’énergie. Toujours d’après l’Ademe, uniquement un quart des maisons qui ont fait l’objet d’une rénovation a progressé de deux rangs dans le diagnostic de performance énergétique (classement avec des étiquettes de A à G). Un ratio bien trop faible par rapport aux espérances et aux sommes investies par les ménages.

La réforme de l’éco-PTZ pour dynamiser les rénovations

Le constat est par conséquent relativement amer. Déjà pour le budget des ménages qui doivent effectuer un effort financier assez lourd pour financer les ouvrages. Mais aussi pour l’État qui propose des solutions de financement par le biais des dispositifs comme l’éco-PTZ. Ce crédit à taux zéro permet de rendre plus accessible les emprunts pour les travaux de rénovation. Mais ce manque d’efficacité pourrait remettre en question l’envie de certains Français de rénover leur habitation.

Les pouvoirs publics doivent de ce fait réussir à continuer de mobiliser la conscience écologique des ménages, notamment dans le cadre de la transition énergétique. Une volonté déjà visible via la réforme prochaine de l’éco-PTZ qui va connaître des modifications importantes. Les conditions d’attribution des prêts seront pas exemple assouplies. Les propriétaires ne devront plus réaliser un « bouquet » de travaux pour être éligible. Or, cette règle constitue un frein budgétaire chez certains. Il sera bientôt possible d’effectuer des rénovations à l’unité, ce qui devrait encourager les ménages à effectuer possiblement plus de travaux mais en étalant les projets dans le temps.


Dernières actualités Immobilier
Comment obtenir un prêt immobilier une fois à la retraite ? Comment obtenir un prêt immobilier une fois à la retraite ? 18/03/2019 - Les banques n’ont pas de réticence à accorder un crédit immobilier après 60...
Quand la LOA veut conquérir l’immobilier Quand la LOA veut conquérir l’immobilier 14/03/2019 - La location avec option d’achat s’attaque au marché de l’immobilier. A l’instar...
Infographie : les nouveautés de l’éco-PTZ en 2019 Infographie : les nouveautés de l’éco-PTZ en 2019 13/03/2019 - Après une reconduction confirmée jusqu’en 2021, l’éco-PTZ connaît une année...
Prêt immobilier de longue durée, pourquoi ça marche ? Prêt immobilier de longue durée, pourquoi ça marche ? 12/03/2019 - Les Français n’hésitent pas à augmenter leur durée d’emprunt immobilier pour...
Ventes immobilières : le marché reste au plus haut Ventes immobilières : le marché reste au plus haut 10/03/2019 - Malgré une hausse des prix observée, la dynamique suivie par le marché de l...