Le crowdinvesting, quand la pierre-papier se dématérialise

Le crowdinvesting, quand la pierre-papier se dématérialise

Les investissements dans l’immobilier plaisent aux Français. Avec le crowdinvesting, une nouvelle opportunité s’ouvre à eux.

Le crowdinvesting arrive sur internet

Les évolutions numériques continuent de modifier les manières d’investir et de diversifier les supports pour les ménages disposant de liquidités. Si la majeure partie dispose d’un Livret A, la faible rémunération de cette épargne réglementée ne fait pas que des heureux. Au contraire, avec un taux de rendement de 0,75 %, le livret préféré des Français ne rapporte guère. De plus, si l’inflation est prise en compte, le livret A fait même perdre de l’argent aux épargnants. Les faibles niveaux de rémunération s’appliquent également aux autres épargnes réglementées telles que le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire). Seul le LEP, livret d’épargne populaire, voit sa rémunération plafonner à 1,25 % mais son ouverture est soumise à un certain niveau de revenus qui s’adresse davantage aux foyers modestes.

Pour les ménages ayant la possibilité d’investir et souhaitant un rendement intéressant, l’immobilier se révèle comme le candidat idéal. Avec la pierre, les Français misent sur la sécurité d’un investissement durable. D’une part, leur patrimoine s’agrandit et d’autre part, en recourant à la location, cela peut permettre de couvrir l’opération de financement. Mais l’achat d’un bien en location ou en résidence destinée à la location saisonnière ne sont pas les seuls leviers pour espérer diversifier ses sources de revenus. La pierre-papier fait également part du lot. Derrière ce nom générique, se cache tous les investissements dans l’immobilier via des achats de parts, par exemple les SCPI (société civile de placement immobilier).

Le crowdinvesting, aussi sûr que la vraie pierre-papier ?

Dans l’Hexagone, l’attrait pour les SCPI est bel et bien réel notamment pour les épargnants qui n’ont pas l’envie ou le temps de gérer un bien. C’est d’ailleurs, le but de la pierre-papier, les investisseurs se soucient moins de la gestion du bien. Cet attrait est tel qu’il se dématérialise sur internet. En effet, après le crowdfunding immobilier qui permet de prêter des fonds pour un projet immobilier, la Toile vient de dévoiler un nouveau secteur d’activité : le crowdinvesting. Toujours sur la base du financement participatif des internautes en recherche de placement, le crowdinvesting propose de prendre part à une entreprise. Ainsi, sur les plates-formes de crowdfunding pour l’investissement, les participants ont la possibilité d’acquérir des parts dans une société par actions simplifiées (SAS).

Cette société détient et gère un bien immobilier proposé à la location. De cette manière, les « actionnaires » pourront espérer des dividendes sur la location du bien. Cela n’est pas gratuit puisque le ticket d’entrée moyen est de l’ordre de 10 000 euros. Pour l’instant, les plateformes communiquent sur des taux de rendement de l’ordre de 5%. Mais avec les différents frais inhérents à une SAS, notamment l’impôt sur les sociétés, il est important de ne pas se précipiter avant d’investir des sommes conséquentes.


Dernières actualités Immobilier
Acheter un bien immobilier à la campagne Acheter un bien immobilier à la campagne 27/11/2019 - L’envie d’espace vert séduit plus d’un Français sur deux. Mais avant de ...
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...