Baisse continue des taux : quelles sont les raisons ?

Baisse continue des taux : quelles sont les raisons ?

Le mois de mai se caractérise par des baisses des taux immobiliers. En effet, ceux-ci sont 0,05 % plus bas par rapport au mois dernier, selon les récentes statistiques  Comment expliquer cette baisse ?

Les taux d’intérêt directeurs se maintiennent à un niveau très bas

Plusieurs banques nationales et régionales poursuivent leur dynamique en proposant des barèmes à la baisse. La raison principale ? Après un début d’année morose, ces établissements comptent bien rattraper leur retard.

Les baromètres mensuels dévoilés en mai par les intermédiaires bancaires confirment une baisse des taux d’intérêt ces derniers mois. Pour les prêts immobiliers sur 20 ans, la plupart s’accordent sur un taux moyen de 1,65 % ou légèrement moins, autour de 1,60 %. Un prêt sur 15 ans se négocie actuellement autour de 1,40 % et un crédit sur 25 ans à 1,85 %.

Ces nouvelles baisses s’expliquent notamment par les taux d’intérêt directeurs qui se maintiennent à un niveau très bas et stable, à 0,70 %. Il semblerait également que les banques soient en retard sur leurs objectifs commerciaux. En effet, au premier trimestre 2018, le nombre de prêts accordés a chuté de 16,9 % par rapport à la même période en 2017, selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA.

Les banques passent à l’offensive pour attirer de nouveaux clients

Le premier trimestre n’ayant pas été à la hauteur, les établissements bancaires décident de passer à l’offensive en ciblant notamment les jeunes et primo-accédants. Cela se traduit par des efforts importants consentis sur les longues durées. Les banques traditionnelles doivent également faire face à l’arrivée des banques en ligne sur le marché. Ces nouveaux acteurs maintiennent une pression à la baisse sur les établissements traditionnels.

Comment évolueront les taux à l’avenir ? Dans son dernier rapport trimestriel, l’Observatoire Crédit Logement / CSA anticipe une remontée lente et progressive des taux « jusqu’en 2020 ». Il annonce une hausse très modérée des taux sur l’année 2018, de l’ordre de 0,20 point par rapport aux taux pratiqués en ce début d’année.

Les banques maintiennent actuellement leurs taux à un niveau très bas afin de relancer la dynamique du marché. Cependant, en cas de hausse des taux de refinancement (taux directeurs de la BCE) et des taux d’emprunt d’Etat (OAT 10 ans), elles risquent de gonfler leurs taux de crédit pour conserver leurs marges.

Les emprunteurs souhaitant bénéficier d’une décote supplémentaire ont donc tout intérêt à faire jouer la concurrence entre les banques.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : les courtiers séduisent les jeunes emprunteurs Crédit immobilier : les courtiers séduisent les jeunes emprunteurs 21/03/2019 - Les courtiers se positionnent comme étant une source de financement phare, notamment...
Crédit immobilier : l’obligation de domicilier son compte bancaire est supprimée Crédit immobilier : l’obligation de domicilier son compte bancaire est supprimée 19/03/2019 - La loi portant sur la domiciliation bancaire oblige les clients à immobiliser leur...
Comment obtenir un prêt immobilier une fois à la retraite ? Comment obtenir un prêt immobilier une fois à la retraite ? 18/03/2019 - Les banques n’ont pas de réticence à accorder un crédit immobilier après 60...
Quand la LOA veut conquérir l’immobilier Quand la LOA veut conquérir l’immobilier 14/03/2019 - La location avec option d’achat s’attaque au marché de l’immobilier. A l’instar...
Infographie : les nouveautés de l’éco-PTZ en 2019 Infographie : les nouveautés de l’éco-PTZ en 2019 13/03/2019 - Après une reconduction confirmée jusqu’en 2021, l’éco-PTZ connaît une année...