A qui les banques préfèrent-elles prêter ?

A qui les banques préfèrent-elles prêter ?

En matière de financement immobilier, tous les profils emprunteurs n’ont pas la même valeur aux yeux des établissements bancaires.

De solides garanties pour un bon taux

Pour financer un bien immobilier, il faut généralement passer par la case Banque. Car même avec des fonds suffisants, il vaut mieux profiter des taux bas et placer son épargne à un taux plus intéressant. Mais pour une grande majorité des Français, la souscription d’un crédit immobilier est inévitable. De manière générale pour accéder à un prêt à l’habitat, il faut présenter des garanties solides ainsi qu’un apport conséquent.

La baisse des taux des crédits immobiliers a cependant permis quelques aménagements dans les conditions d’octroi des crédits. Ainsi, certains profils d’emprunteurs ont pu signer pour une offre couvrant 110 % de leur projet, c’est-à-dire le prix d’achat du bien + les frais de notaires. Dans ces rares cas, l’apport n’a pas été exigé au regard du niveau de revenus des emprunteurs.

Pour certains profils, l’accès au prêt immobilier sera donc facilité par rapport à d’autres. Mais quel est donc le profil idéal pour décrocher une meilleure offre de prêt ? Sans surprise, la solidité du dossier va être déterminante dans l’aboutissement de la demande.

Les banques ciblent les jeunes emprunteurs

Ainsi, l’emprunteur qui sera qualifié de chouchou des banques présente le profil suivant. Tout d’abord, cet emprunteur « idéal » n’est pas seul au dossier. Ces co-emprunteurs ont un revenu mensuel cumulé d’au moins 3 500 euros. Avec un âge oscillant entre 25 et 35 ans, les banques cherchent donc les jeunes actifs avec un revenu moyen voire élevé.

Avec un tel dossier, ce profil d’emprunteur peut espérer obtenir une révision à la baisse d’un ordre d’environ 0,10 % (ou plus) sur le taux fixe. Rapporter sur la durée du crédit, cette baisse peut permettre d’économiser plusieurs milliers d’euros sur le coût total de l’opération.

Les emprunteurs seniors ne sont pas pour autant exclus du marché mais, d’un point de vue purement commercial, les jeunes présentent un réel potentiel pour les établissements bancaires. Car une fois leur prêt immobilier remboursé, les banques pourront leurs proposer d’autres produits ou placements financiers.


Dernières actualités Banque
Banque : une transformation des distributeurs de billets ? Banque : une transformation des distributeurs de billets ? 20/01/2019 - Les distributeurs automatiques de billets de banque (DAB) pourraient à l’avenir introduire une batterie de nouveaux s
RAFB et FGDR, pourquoi reçoit-on ces documents ? RAFB et FGDR, pourquoi reçoit-on ces documents ? 13/01/2019 - Les établissements bancaires envoient actuellement différents documents pour informer leurs clients. Il s’agit de connaître...
Un éclairage sur le plafonnement des frais bancaires pour certains clients Un éclairage sur le plafonnement des frais bancaires pour certains clients 08/01/2019 - La Fédération bancaire française vient d’indiquer la date de mise en place du plafonnement des frais d’incidence,...
La CLCV s’alarme du taux du livret A après la remontée de l’inflation La CLCV s’alarme du taux du livret A après la remontée de l’inflation 04/01/2019 - Entre un gel du taux à 0,75% et la mise en place prochaine d’un mode de calcul plutôt défavorable, le livret A est dans...
De moins en moins d’agences bancaires en France De moins en moins d’agences bancaires en France 02/01/2019 - Une récente étude de la Banque Centrale Européenne (BCE) soulève les multiples fermetures d’agences bancaires constatées...