Virements instantanés : la grande nouveauté bancaire de 2019 est en place

Virements instantanés : la grande nouveauté bancaire de 2019 est en place

Lancés officiellement en ce début 2019, les virements bancaires instantanés sont une réalité chez plusieurs professionnels.

Des opérations nécessitants seulement dix secondes

Cette année doit s’apparenter à l’arrivée d’une sacrée évolution dans les services de paiement bancaire. Depuis plusieurs mois déjà, la Banque centrale européenne (BCE) présentait sa technologie permettant aux établissements bancaires de proposer des virements instantanés vers une banque extérieure de celle de l’émetteur. Probablement la grande nouveauté du secteur en cette nouvelle année. Terminée l’attente estimée à environ 48 h pour que l’opération arrive avec succès sur le compte du bénéficiaire. Un processus souvent contraignant et devenu archaïque dans une société où l’instantanéité est devenue primordiale.

Et la promesse de ce virement quasi-immédiat était particulièrement alléchante puisque le délai promis par les professionnels est de l’ordre d’une dizaine de secondes. Après quelques semaines de mise en route, il semble effectivement que les engagements soient tenus. D’autant que ce type d’opération est fonctionnel 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. L’autorité bancaire européenne a cependant décidé de mettre en place un seuil limite de 15 000 euros par transaction au sein de l’Union européenne.

Une prestation déjà disponible dans des banques physiques et digitales

Qu’en est-il réellement de son déploiement ? À l’heure actuelle, toutes les banques n’ont pas encore agréé au dispositif fourni par la BCE. Mais un certain nombre d’acteurs se sont positionnés pour que leurs clients puissent réaliser ces virements instantanés. Si de grands groupes du réseau traditionnel sont bel et bien présents, c’est également le cas des banques en ligne. Une grande majorité manque encore à l’appel en l’occurrence.

Maintenant, la liste des établissements adhérents devrait s’allonger selon toute vraisemblance. Une fois que la prestation deviendra une habitude récurrente chez les usagers, pas de doute que les professionnels répondront majoritairement présent afin de ne pas perdre le fil. Et plutôt que d’intégrer les outils développés par la BCE, les banques peuvent créer d’eux même les infrastructures nécessaires à la réalisation de ce type d’opération. Une décision déjà prise par certains et motivée par une adhésion auprès de la BCE qui deviendra payante par opération à la longue. Une fois les technologies maisons prêtes, nul doute que les virements instantanés seront généralisés.

Vigilance cependant, toutes les enseignes n’appliquent pas une politique tarifaire identique. La BCE n’a effectivement soumis aucune contrainte aux banques à ce sujet. De ce fait, certains allouent ce service en échange de quelques euros. Mais d’autres ont choisi de rendre les virements instantanés gratuits en contreparties d’un plafond de transfert fortement réduit ainsi que d’un nombre d’opérations journalières limité.


Dernières actualités Banque
DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée 13/09/2019 - L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont...
Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile 12/09/2019 - Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes...
Frais bancaires, un très léger recul en 2019 Frais bancaires, un très léger recul en 2019 10/09/2019 - Cette année, les banques ont limité les frais bancaires. Avec 1 % de moins, ces frais se hissent à 215 euros en moyen
Sur la plage, attention à votre carte bancaire Sur la plage, attention à votre carte bancaire 19/08/2019 - Quelques cas de paiement sans contact non-désirés se sont produits cet été sur les plages françaises. Les cartes de...
Compte bancaire inactif : des frais moyens de 30 euros Compte bancaire inactif : des frais moyens de 30 euros 14/08/2019 - Laisser un compte bancaire sans aucun mouvement durant un an coûte 30 euros à son détenteur. Mieux vaut donc y prêter...