Les taux vont garder leurs niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année

Les taux vont garder leurs niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année

Selon les observateurs, les taux d’intérêt des crédits immobiliers vont probablement garder leurs niveaux actuels dans les semaines à venir et jusqu’à la fin de l’année. Cependant, la période est-elle propice au prêt à l’habitat ?

Les taux restent très proches de leurs plus bas niveaux historiques

Le taux moyen des crédits immobilier a fait l’objet d’un léger recul en septembre à 1,56 %, contre 1,55 % en novembre 2016, date du record absolu à la baisse. Avec cette moyenne, force est de constater que le coût moyen du prêt à l’habitat reste très proche de son plus bas niveau historique.

Mieux encore, en tenant compte du niveau de l’inflation à l’ordre de 1 % par an, les niveaux actuels des taux sont encore meilleur marché pour certaines durées de remboursement, notamment sur les 20 ans.

A savoir que les ménages qui empruntent en ce moment pourraient même bénéficier d’un crédit immobilier quasiment gratuit, si dans les prochaines années, le niveau de l’inflation revient aux alentours de 2 %, comme le souhaite la Banque centrale Européenne.

Les conditions de financement ainsi que les niveaux des taux d’intérêt restent propices au crédit immobilier et au rachat de prêt puisque, la quasi-totalité des banques comptent bien emmagasiner des projets de financement pour bien terminer l’année, mais pour être compétitives pour l’année 2018. Ce repositionnement tarifaire peut aussi permettre à certains prêteurs de faire face à la baisse des demandes de financement à l’habitat.

Crédit, rachat de prêt immobilier : quel taux pour 2018 ?

Certes, les taux d’intérêt des crédits immobiliers vont, certainement peu ou prou, être stable dans les prochains mois et jusqu’à la fin de l’année, mais qu’en serait-il en 2018 ? Les barèmes vont-ils  évoluer à la hausse dans les prochains mois ?

A savoir qu’à l’heure, il est impossible de prévoir avec certitude l’évolution du coût du crédit à l’habitat, mais comme les autres années, l’évolution des taux d’intérêt va principalement dépendre du niveau de l’inflation et de la politique monétaire de la Banque centrale Européenne.

Par ailleurs, certains observateurs et politiques tablent déjà sur une hausse légère et progressive des barèmes des financements qui pourrait accentuer la concurrence entre les différents établissements bancaires (banques traditionnelles et Fintechs).

Toutefois, dans un marché du crédit devenus particulièrement concurrentiel, les prêteurs seront de plus en plus attentifs aux profils emprunteurs et à la qualité des projets qui leur seront présentés directement ou via leurs intermédiaires. Dans tous les cas, pour prétendre aux meilleures conditions de financement en vigueur, il faut impérativement soigner son profil emprunteur et faire jouer la concurrence.


Dernières actualités Taux
Les taux d’usure bas suscitent la fronde des professionnels du crédit Les taux d’usure bas suscitent la fronde des professionnels du crédit 26/11/2017 - Le taux d’usure est une limite maximale au-delà de laquelle les prêts sont abusifs....
Les taux vont garder leurs niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année Les taux vont garder leurs niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année 25/10/2017 - Selon les observateurs, les taux d’intérêt des crédits immobiliers vont probablement...
Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? Plan épargne logement : faut-il encore en ouvrir ? 05/10/2017 - Le Plan d’épargne logement devrait être révisé l’année prochaine notamment...
PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif PTZ 2018 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle version du dispositif 25/09/2017 - Selon le gouvernement, le prêt à taux zéro sera reconduit de 2018 à 2021, soit...
Pourquoi les taux d’intérêt pourraient augmenter en 2018 ? Pourquoi les taux d’intérêt pourraient augmenter en 2018 ? 23/09/2017 - Certes, il y a très peu de mouvements sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers...