Les taux d’intérêt devraient rester stables cet été

Les taux d’intérêt devraient rester stables cet été

Selon les observateurs et certains réseaux d’intermédiaires bancaires, le coût du crédit n’augmente plus depuis début juin. Cette stabilité devrait se poursuivre les prochains mois.

Stabilité des taux d’intérêt : une bonne nouvelle pour les emprunteurs

Après quelques hausses ponctuelles survenues au tout début du mois de juin, les taux d’intérêt des crédits immobiliers n’ont quasiment plus évolué et ce, quel que soit le type de financement (acquisition, renégociation et rachat de crédit).

Selon les réseaux d’intermédiaires bancaires, cette stabilité devrait se poursuivre dans les prochaines semaines. En d’autres termes, les coûts du crédit à l’habitat ne devraient pas augmenter cet été. Une bonne nouvelle pour les candidats aux crédits et les emprunteurs souhaitant faire racheter leur prêt immobilier en cours.

Toutefois, cette stabilité ne doit pas empêcher de faire jouer la concurrence entre les différents établissements bancaires pour obtenir le meilleur taux en vigueur avec les meilleures modalités de financement.

A savoir que dans le contexte actuel, il est de plus en plus difficile de décrocher la meilleure offre en vigueur, malgré la stabilité des taux d’emprunt. En fait, les prêteurs étant en avance sur leurs objectifs commerciaux, se montrent particulièrement sélectifs lors de l’étude des dossiers de financement qui leur sont présentés.

Certains prêteurs réservent leurs meilleures conditions de prêts qu’aux profils « haut de gamme » qu’ils souhaitent séduire. Ainsi, à moins d’être un client « haut de gamme », il est essentiel de faire jouer la concurrence pour prétendre aux meilleures offres en vigueur.

Quelles perspectives pour la rentrée ?

Si la plupart des prêteurs prévoient une stabilisation des taux d’intérêt durant les prochaines semaines, il faut savoir qu’il existe des différences plus ou moins importantes entre les banques. De ce fait, même si les barèmes resteront globalement stables, certains établissements bancaires, plus ou moins engorgés, pourraient remonter ou baisser leurs taux.

Par ailleurs pour la rentrée, la quasi-totalité des intermédiaires bancaires anticipent une stabilisation. Toutefois, la prudence doit rester de mise, puisque les taux d’emprunt d’Etat (la fameuse OAT 10 ans) ont tendance à rebondir depuis quelques jours. Certes, cela n’a pas été répercuté dans les grilles des banques pour le moment, mais si elle se prolongeait, cette tendance pourrait inciter les banques à relever leurs barèmes.

De plus, comme à l’accoutumée, les établissements prêteurs devraient faire le point sur leurs objectifs commerciaux durant l’été. Cela permettra de définir une stratégie commerciale pour les derniers mois de l’année, en fonction notamment de leur niveau de marge, de leur part de marché ou encore des dernières dispositions législatives mises en place.

De ce fait, bien que les observateurs et les intermédiaires bancaires ne puissent avoir des certitudes, les taux d’intérêt des prêts à l’habitat devraient rester dans les mêmes tendances à la rentrée.


Dernières actualités Taux
Les emprunteurs négocient en priorité le taux d’intérêt Les emprunteurs négocient en priorité le taux d’intérêt 14/06/2018 - L’obtention d’un taux bas peut satisfaire les emprunteurs. Toutefois, d’autres...
Pourquoi les taux d’intérêt restent au plancher ? Pourquoi les taux d’intérêt restent au plancher ? 06/06/2018 - Les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/ CSA montrent que les...
Taux d’intérêt : de plus en plus de banques proposent des décotes Taux d’intérêt : de plus en plus de banques proposent des décotes 01/06/2018 - Dans le contexte actuel marqué par une forte concurrence interbancaire, de plus...
Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt 15/02/2018 - Dans le contexte actuel caractérisé par une baisse de la demande, les banques et...
Hausse des taux d’intérêt à long terme : quelle conséquence pour nos crédits ? Hausse des taux d’intérêt à long terme : quelle conséquence pour nos crédits ? 01/02/2018 - Des craintes liées à l’inflation au durcissement des politiques monétaires des...