Souscrire un crédit en ligne depuis son smartphone

Souscrire un crédit en ligne depuis son smartphone

Une néobanque et une start-up spécialisée dans le crédit à la consommation en ligne se sont alliées pour proposer la souscription au prêt en quelques minutes et sans rendez-vous.

Le crédit à la consommation en mode express

Les fintechs continuent de bousculer le marché bancaire. Pour séduire les usagers connectés, ces start-up de la Technologie Financière  n’hésitent pas à casser les tarifs des services bancaires et proposent même la gratuité pour certains. C’est notamment le cas d’une néobanque allemande qui propose aux voyageurs de ne pas payer de frais en utilisant leur carte de débit à l’étranger.  De plus, l’usager est libre de bloquer sa carte à distance mais aussi de la débloquer et même d’en changer le code secret. Ces services existent chez les banques classiques mais ils restent, en grande majorité, payant.

Les seuls inconvénients qui persistent encore, tel que le dépôt de chèque ou d’argent physique. Ne disposant d’aucun réseau d’agences physiques ces opérations sont donc impossibles. L’usage d’une banque en ligne convient plutôt pour un deuxième compte. Les banques connectées issues d’un groupe bancaire classique peuvent, elles, s’appuyer sur le réseau de leur maison-mère.

Les banques issues de la Fintech, continuent d’innover afin de capter une clientèle plus large. Jusqu’alors, leurs services se résumaient à une carte bancaire et une application pour la gestion d’un compte en ligne sur smartphone ou sur ordinateur.

Un service pour les usagers pressés

Leurs offres ont récemment évoluée avec l’arrivée des crédits à la consommation. Pour cela, les fintechs ont opté pour une intelligente collaboration.  Récemment, une jeune pousse du crédit en ligne s’est alliée avec une néobanque pour proposer ses services. Ainsi, via leur smartphone, les clients néo-bancaires ont la possibilité de souscrire un crédit à la consommation. Sans rendez-vous et en quelques minutes, la démarche s’effectue via un formulaire dédié sur mobile. L’identité du client n’a pas besoin d’être vérifiée puisque cette vérification a déjà été effectuée lors de l’ouverture du compte.

Les quelques questions posées concernent l’activité du demandeur, son type de contrat, quels sont les autres crédits en cours, etc. Pour justifier de ses revenus, l’application peut consulter les relevés sur le site de la banque où ils sont domiciliés. Une étape qui n’est pas nécessaire si les salaires sont déjà domiciliés chez la néo-banque. Le capital emprunté pour le crédit à la consommation peut aller de 1 000 à 40 000 euros. Les prêts proposés sont amortissables afin que l’emprunteur sache dès le départ quel sera le montant total du financement.


Dernières actualités Fintech
Les banques multiplient les incubateurs de fintech Les banques multiplient les incubateurs de fintech 04/02/2019 - Pour ne pas rater l’innovation qui plaira aux clients, les banques investissent...
Open banking : dernière ligne droite avant la DSP2 Open banking : dernière ligne droite avant la DSP2 30/01/2019 - Les banques ont jusqu’au mois de septembre pour mettre en place leur accès aux...
Les Fintech ont levé 365 millions d’euros en 2018 Les Fintech ont levé 365 millions d’euros en 2018 19/01/2019 - Les investisseurs continuent de faire confiance aux nouveaux acteurs de la technologie...
185 millions d’euros pour le crowdfunding immobilier en 2018 185 millions d’euros pour le crowdfunding immobilier en 2018 18/01/2019 - Les sites de prêts pour des projets immobiliers - crowdlending - ont encore fait...
Crowdfunding : prudence avant d’investir sur les plateformes Crowdfunding : prudence avant d’investir sur les plateformes 01/12/2018 - Le crowdfunding a le vent en poupe. Notamment avec l’innovation financière qui...