Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques

Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques

Les banques se livrent une bataille commerciale pour séduire les jeunes. Entre néobanques et établissements classiques, chacune essaye de capter cette clientèle volatile.

Rajeunir la clientèle

Ces dernières années, les banques traditionnelles se voient être bousculées par les nouveaux acteurs du marché. Les banques en ligne et autre néo-banques, banques de nouvelle génération, ont su s’établir en moins d’une dizaine d’années et séduire plusieurs centaines de milliers de particuliers.

En pratique, cette concurrence accrue a profité aux consommateurs. Les frais bancaires ont ainsi pu être considérablement réduits voire supprimés. Un changement de banque n’est pas si facile à mettre en place, surtout si la domiciliation des revenus est demandée.  Pour l’instant, les Français utilisent leur banque en ligne comme un compte secondaire. Ils n’ont pas encore franchi le pas de la domiciliation bancaire.

Ce répit est profitable pour les banques classiques. Néanmoins, avec la nouvelle génération d’utilisateurs, en particulier ceux issus de la génération Y, la donne pourrait bien changer.

Les millenials qui deviennent étudiants

Car il s’agit d’une génération hyper connectée (les Millenials) qui a grandi avec internet et l’ensemble des nouveaux outils numériques. Pour ces jeunes, les banques 2.0 présentent des avantages : rapidité, accessibilité et disponibilité. Mais à l’heure du tout numérique, les banques traditionnelles n’ont pas dit leur dernier mot. Leur nouveau credo a pu s’observer à l’occasion des résultats des différents examens scolaires (Bac, Brevet des collèges).

En proposant des offres spécifiques aux jeunes bacheliers, les banques tentent de séduire cette clientèle d’un autre genre. Plus volatiles, les millenials n’hésitent à pas tester plusieurs agences avant d’arrêter leur choix.

Ces offres de bienvenue promettent d’obtenir une somme pour toute ouverture d’un livret. Le passage du Baccalauréat est la porte d’entrée vers les études supérieures, les bacheliers vont donc exprimer de nouveaux besoins. Pour cela, les prêts étudiants sont également particulièrement mis en avant. La guerre commerciale interbancaire n’est pas prête de prendre fin.


Dernières actualités Banque
Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques 12/08/2018 - Les banques se livrent une bataille commerciale pour séduire les jeunes. Entre néobanques et établissements classiques,...
Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue 06/08/2018 - La mobilité bancaire version 2017 n’a pas bousculé le marché bancaire. Si le changement est facilité, peu de particuliers...
Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée 05/08/2018 - Les profils les plus fragiles financièrement peuvent ouvrir un compte en banque grâce à l’offre spécifique. Pourtant...
Prélèvement à la source et capacité d’emprunt Prélèvement à la source et capacité d’emprunt 04/08/2018 - Le changement de mode de paiement de l’impôt sur le revenu aura-t-il un impact sur la capacité d’emprunt des ménages ?...
Bientôt la fin des banques privées ? Bientôt la fin des banques privées ? 03/08/2018 - Face à une réglementation de plus en plus stricte et à l’émergence des fintech plus accessibles et moins chères, les...