Frais bancaires, les banques en ligne les moins chères

Frais bancaires, les banques en ligne les moins chères

Les banques sur internet sont les moins chères du marché bancaire français. Accessibles en ligne ou via une application, elle nécessite de maitriser les NTIC.

8 banques en ligne parmi les 10 établissements les moins chers

A l’instar des déclarations d’impôts et des révisions des taux d’usure, le palmarès des banques est devenu un marronnier de l’actualité financière. La rédaction du magazine 60 millions de consommateurs s’est donc penchée sur la question. Sans surprise, les banques en ligne affichent les tarifs les plus attractifs. Sans réseaux d’agences et distributeurs automatiques à entretenir, les banques digitales ont l’opportunité de faire baisser radicalement le montant des frais annuels

Ainsi, dans le top 10 des banques les moins chères, 8 d’entre elles sont des établissements en ligne. A noter qu’une seule banque classique et une marque issue du monde de l’assurance arrivent à se hisser dans ce classement.

Quasiment gratuites, les banques en ligne arrivent à proposer des services sensiblement similaires aux agences physiques. Toutefois, quelques difficultés d’usage persistent. Ainsi le dépôt de chèque ou de monnaie est parfois compliqué. Les banques 2.0 ont trouvé la parade en profitant du réseau existant de leur maison mère ou bien, elles optent pour  des partenariats avec des groupes bancaires ayant pignon sur rue. Mais l’accent est mis sur l’argent dématérialisé. Par exemple, avec certaines néo-banques, il est impossible de déposer des liquidités.

Pourquoi les Français restent-ils fidèles aux banques traditionnelles ?

Comme son nom l’indique, la banque en ligne nécessite d’avoir un accès internet, cela via un ordinateur ou un smartphone (téléphone connecté). Ces outils impliquent donc de maitriser en partie les nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC). Bien que ces outils soient légion, tout le monde n’en a pas la même maitrise. Ce public n’est pas donc pas encore concerné et a toujours besoin d’un conseiller pour effectuer des opérations bancaires.

Pour les autres, l’intérêt des banques 2.0 n’est pas encore suffisant pour changer d’établissement. Les Français ont la particularité d’être attaché à leur banque actuelle. A l’échelle européenne, ils détiennent le record d’ancienneté avec une fidélité de 20 années en moyenne. Ainsi, 95 % des usagers sont clients d’une banque de réseau qui est, bien  souvent, la même que leurs parents.


Dernières actualités Banque
Les habitudes d’épargne des Français Les habitudes d’épargne des Français 17/11/2018 - En France, la tendance à épargner reste importante, en raison d’incertitudes sur l’avenir.
Solutions de paiement : l’embarras du choix Solutions de paiement : l’embarras du choix 13/11/2018 - Pour régler leurs achats,  les consommateurs ont accès à un large éventail de services de paiement notamment grâce...
Vers de nouveaux moyens de sécurité pour les paiements en ligne Vers de nouveaux moyens de sécurité pour les paiements en ligne 09/11/2018 - La DSP2 demande aux e-commerçants de réviser leurs procédures de paiement en ligne. La commission attend plus de sécurité...
Infographie : les points essentiels de la directive européenne sur les services de paiement... Infographie : les points essentiels de la directive européenne sur les services de paiement 2 (DSP2) 08/11/2018 - La Commission Européenne s’est penchée une énième fois sur les services de paiement après un premier exercice en novembre...
Le crowdfunding immobilier a-t-il besoin d’être réglementé ? Le crowdfunding immobilier a-t-il besoin d’être réglementé ? 07/11/2018 - Face à un taux de défaut en progression,  une association de consommateurs réclament un véritable cadre juridique pour...