Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt

Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt

Dans le contexte actuel caractérisé par une baisse de la demande, les banques et leurs intermédiaires constatent très peu de mouvement de taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers.

Taux d’intérêt des crédits immobiliers : les banques restent attentives

Des baisses, des hausses et même quasi-stabilité des taux d’intérêt des crédits immobiliers ont été constatées ces dernières semaines. Ainsi, en matière d’évolution des barèmes, force est de constater qu’aucune tendance n’a été dégagée, selon les banques et leurs intermédiaires.

En fait, certains établissements bancaires régionaux comme nationaux, ont à nouveau baissé leurs barèmes d’environ 10 points de base, tandis que d’autres ont, à l’inverse, opté pour des hausses ponctuelles de 0,05 % à 0,10 %, voire 0,20 % pour certains types de financement.

Il faut savoir que deux stratégies s’opposent. D’une part, les banques augmentent leurs barèmes du fait de la hausse du taux des obligations assimilables du trésor à 10 ans (OAT 10 ans). De l’autre, elles essayent de maintenir des conditions attractives face au ralentissement de l’activité depuis quelques mois.

Selon les observateurs, cette absence totale d’une tendance claire peut être expliquée par l’attentisme des banques qui, dans un contexte de hausse des OAT 10 ans, essayent de maintenir la dynamique du marché du crédit immobilier en ce début d’année.

Crédit immobilier : l’absence de tendance claire ne va pas durer

Dans un contexte de forte concurrence entre banques traditionnelles et les banques en ligne, ces prêteurs restent à l’offensive et continuent de proposer des conditions attrayantes. Certains intermédiaires bancaires constatent que les ménages empruntent à des taux à peine supérieurs à ceux appliqués au plus bas, il y a deux ans.

Cependant, cette attractivité ne va pas durer, notamment à cause de la hausse des taux des obligations d’assimilables du trésor à 10 ans, l’un des principaux indicateurs que les banques surveillent pour ajuster leurs barèmes.

Certes, cette remontée des taux longs n’a pour l’instant pas influencé les taux d’emprunt immobiliers proposés par les banques, mais la posture actuelle des banques pourrait bien ne pas être tenable à court et moyen terme. La tendance haussière des OAT 10 ans pourrait contraindre les établissements bancaires à répercuter, dans les semaines à venir, des hausses au sein de leurs grilles de taux.


Dernières actualités Taux
Les emprunteurs négocient en priorité le taux d’intérêt Les emprunteurs négocient en priorité le taux d’intérêt 14/06/2018 - L’obtention d’un taux bas peut satisfaire les emprunteurs. Toutefois, d’autres...
Pourquoi les taux d’intérêt restent au plancher ? Pourquoi les taux d’intérêt restent au plancher ? 06/06/2018 - Les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/ CSA montrent que les...
Taux d’intérêt : de plus en plus de banques proposent des décotes Taux d’intérêt : de plus en plus de banques proposent des décotes 01/06/2018 - Dans le contexte actuel marqué par une forte concurrence interbancaire, de plus...
Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt Crédit : pas de tendance claire en matière de taux d’intérêt 15/02/2018 - Dans le contexte actuel caractérisé par une baisse de la demande, les banques et...
Hausse des taux d’intérêt à long terme : quelle conséquence pour nos crédits ? Hausse des taux d’intérêt à long terme : quelle conséquence pour nos crédits ? 01/02/2018 - Des craintes liées à l’inflation au durcissement des politiques monétaires des...