Banque : quelles sont les nouveautés en 2019 ?

Banque : quelles sont les nouveautés en 2019 ?

En quête de modernité, les banques vont apporter un lot de nouveautés pour le compte de l’année 2019. Mais elles devront également se plier à certaines exigences réglementaires et surmonter l’implantation des fintechs.

Des virements instantanés et une meilleure transparence tarifaire

Pour mieux répondre au besoin d’instantanéité dont sont habitués les consommateurs, les premiers établissements bancaires français vont enfin proposer un service de virement quasi immédiat. Les opérations ne demanderont en effet qu’une fraction de secondes pour être réalisées. Pour ce faire, la Banque Centrale Européenne (BCE) a développé la technologie dénommée TIPS permettant d’effectuer ces virements éclairs en 10 secondes 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Une révolution qui nécessite néanmoins d’adhérer au circuit créé par la BCE et dont seuls quelques acteurs en font partie dans l’instant t. Mais les banques tricolores se disent prêtes à développer conjointement une solution maison.

De plus, la nouvelle année se fera sous le signe d’une stagnation de la tarification bancaire. En effet, une promesse de gel a été formulée lors d’une réunion organisée par l’Élysée. Les principaux acteurs du marché ont également précisé la mise en place d’un plafond pour la facturation des frais bancaires prélevés sur les comptes des clients fragiles bénéficiant de l’offre spécifique. En accompagnement, l’Autorité européenne exige la mise en place d’une fiche d’information tarifaire standardisée. Les professionnels bancaires et des services de paiement devront s’y plier dès le 31 juillet 2019. L’objectif est de faciliter la lisibilité des tarifs pour les consommateurs.

Une ouverture du marché pour booster l’innovation et l’expérience client

Les nouveaux services tels que les virements TIPS sont destinés à conforter les banques dans une position majeure face à la montée de la concurrence avec les fintechs. Ces petites start-up tentent en effet d’imposer des services innovants qui séduisent de plus en plus de clients. Il faut dire que le régulateur européen incite leur implantation pour mieux dynamiser la concurrence sur le marché des services bancaires.

En effet, le marché des services de paiement devrait s’ouvrir davantage pour une entrée simplifiée de nouveaux acteurs. Le parlement européen a en effet voté la mise en place de la Directive sur les Services de Paiement 2 (DSP2) qui ordonne aux banques de fournir un accès sécurisé à leurs données clients, après accord de ces derniers bien entendu. Cela permettra aux fintechs notamment de faire bénéficier de leurs services (agrégateur de comptes, application de gestion budgétaire, etc…) si le consommateur le souhaite. Pour ce faire, les banques ont jusqu’au 14 septembre 2019 pour proposer des outils adéquats.


Dernières actualités Banque
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...
Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne 09/03/2019 - Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en...
Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? 03/03/2019 - Les agrégateurs de comptes fournissent un service intéressant pour le pilotage des comptes bancaires. Et l’Union européenne...
Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? 26/02/2019 - La loi Macron permet à la population de changer bien plus facilement de banque. Retour sur ses effets depuis deux ans.
Les contrats d’assurance vie dévoilent leurs performances de 2018 Les contrats d’assurance vie dévoilent leurs performances de 2018 25/02/2019 - L’assurance-vie capte toujours l’argent des Français mais le rendement attribué continue de fléchir.