Avec les taux bas, le taux dérogatoire est-il l’atout ultime ?

Avec les taux bas, le taux dérogatoire est-il l’atout ultime ?

Ce bonus accordé par les banques sur un crédit immobilier est-il toujours d’actualité ? Le taux dérogatoire permet de décrocher un taux record, sous conditions.

Le taux dérogatoire, l’atout des banques pour se démarquer

Les prêts immobiliers affichent des taux d’intérêt jamais vu auparavant. Au cours du mois dernier, leur moyenne, pour toutes les durées d’emprunt confondues, s’est fixée à 1,29 %. Cela signifie que le coût d’un emprunt immobilier a fortement baissé depuis le début de l’année 2016. Les taux records profitent aux emprunteurs qui voient leur pouvoir d’achat immobilier progresser dans certaines localités.

Dans ces conditions actuelles, faut-il toujours chercher à obtenir le taux dérogatoire auprès de sa banque ? Il s’agit d’un geste commercial supplémentaire réservés à certains emprunteurs. Pour obtenir le taux dérogatoire, le (ou la) conseiller bancaire chargé de la commercialisation du prêt doit se référer à son directeur d’agence ou son directeur régional. Ce dernier est habilité à octroyer un taux dérogatoire. De manière générale, cela permet d’obtenir un rabais allant jusqu’à -0,40 % sur le taux fixe d’un crédit immobilier. Il est donc loin d’être négligeable. Bien souvent ce taux spécial est pratiqué dans un but de recrutement d’un client.

Les clients premium bénéficient d’une dérogation commerciale sur leur taux fixe

Si le profil bancaire de l’emprunteur est intéressant pour la banque, par exemple avec des hauts revenus ou une importante capacité d’épargne, le directeur peut se démarquer de la concurrence en proposant ce rabais personnalisé. En recrutant ce client, la banque mise sur une fidélisation et la vente de divers produits financier dans un avenir proche.

Pour un emprunteur, l’obtention d’un taux dérogatoire est le gage d’une négociation réussie car la banque ne pourra faire mieux. Mais dans un contexte de taux bas, faut-il toujours chercher à profiter de taux avantageux. Les taux d’intérêt exceptionnellement bas ont seuls répondu à cette question. Si les taux bas profitent à tous les emprunteurs, les meilleurs taux restent toujours réservés aux clients dit premium. En effet, avec la concurrence interbancaire accrue, il ne fait aucun doute que les banques doivent faire preuve d’ingéniosité pour se démarquer des autres enseignes bancaires.

Ainsi, il n’est pas rare de voir des financements à 1 % pour une durée de 25 ans d’emprunts. Dans ce cas, les emprunteurs justifient d’un solide dossier. De plus, ces clients premium décrochent même des prêts à 0,6 ou 0,8 % pour des crédits sur 15 ans. Les taux pour une clientèle privilégiée n’ont donc pas dit leur dernier mot.


Dernières actualités Taux
Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs 30/10/2019 - Dans un texte de taux souhaité par la BCE, la concurrence entre les banques commerciales...
Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? 25/10/2019 - L’immobilier tourne à plein régime alors que certains Français ont la possibilité...
Très légère remontée des taux en septembre dernier Très légère remontée des taux en septembre dernier 16/10/2019 - Avec 1,18 % de taux moyen en septembre 2019, les emprunts immobiliers affichent une...
Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? 03/10/2019 - Les taux d’intérêt vont-ils continuer de baisser ou bien les objectifs annuels...
Taux en baisse, le HCSF reste vigilant Taux en baisse, le HCSF reste vigilant 02/10/2019 - Le Haut comité de stabilité financière reste attentif à la baisse des taux qui...