Acheter un bien immobilier à la campagne

Acheter un bien immobilier à la campagne

L’envie d’espace vert séduit plus d’un Français sur deux. Mais avant de s’établir à la campagne, il est nécessaire de trouver le bien immobilier idéal.

S’installer à la campagne est-il accessible à tous ?

Les Français ont-ils le mal de la ville ? C’est le constat dressé suite à un sondage conduit par le Cevipof et l’AMF (Association des maires de France). D’après les résultats, 45 % des sondés rêvent de vivre à la campagne, ou du moins dans une ville moyenne en province. A l’inverse, seulement un Français sur dix préfère rester dans une agglomération. L’appel du « grand air » est compréhensible à l’heure où l’environnement fait partie intégrante de la qualité de vie. Avec moins de bruit et moins de stress, la campagne parait idéale pour les personnes en quête de repos après une journée au bureau.

Paradoxalement, si la vie dans les campagnes françaises fait rêver beaucoup de monde, les journaux locaux font régulièrement l’écho d’affaires qui impliquent les néo-ruraux. Certains d’entre eux n’hésitent pas à avoir recours à la justice pour des nuisances sonores dans leur village, par exemple, contre les cloches d’une église ou le chant du coq.

Si tomber amoureux de la vie « paysanne » est un fait, il vaut mieux en connaître la réalité avant de s’engager dans l’achat d’un bien en zone rurale. De plus, pour s’établir à la campagne, il est nécessaire d’acheter un bien. En fonction du budget, mais surtout du plan de financement du bien, il sera possible d’accéder à un pavillon, une maison de maître, un corps de ferme ou bien encore une demeure avec dépendances. Le type de bien accessible va donc dépendre du profil des acheteurs.

Comment financer à bien immobilier en zone rurale

Dans le cas d’un premier achat, donc d’un accès à la propriété, il est courant de souscrire un crédit immobilier pour concrétiser ce projet. Si l’achat se réalise dans une zone de marché détendue, comme cela est le cas dans les campagnes profondes, les futurs emprunteurs auront plus de latitude pour trouver le meilleur financement. Les revenus du ménage seront scrutés à la loupe afin de déterminer la capacité d’emprunt et donc la hauteur du capital accessible.

En revanche, la donne est différente dans le cas d’un propriétaire citadin qui déciderait de quitter la ville pour se mettre au vert. Ici, le fruit de la revente de son premier bien peut servir d’apport dans le cadre d’un prêt à l’habitat. Les conditions du financement pourront alors être revu à la baisse en ce qui concerne le taux fixe et la durée d’emprunt. A l’inverse, avec un apport conséquent, les demandeurs pourront viser un capital plus important.

Grâce à la baisse des taux d’intérêts entamée en 2016, les emprunteurs bénéficient d’un pouvoir d’achat immobilier en hausse. Ce qui ouvre des perspectives intéressantes pour s’établir à la campagne dans des zones moins touchées par la hausse des prix de l’immobilier.


Dernières actualités Immobilier
Le pouvoir d’achat immobilier en hausse depuis 10 ans Le pouvoir d’achat immobilier en hausse depuis 10 ans 12/12/2019 - La capacité d’achat des Français sur le marché immobilier a progressé depuis...
Achat immobilier, faut-il attendre 2020 ? Achat immobilier, faut-il attendre 2020 ? 10/12/2019 - Passer les fêtes de fin d’années chez soi peut être rassurant pour les candidats...
L’immobilier ancien voit ses ventes exploser en 2019 L’immobilier ancien voit ses ventes exploser en 2019 09/12/2019 - La barre du million de transactions a déjà été franchie pour le marché de l’ancien....
Acheter un bien immobilier à la campagne Acheter un bien immobilier à la campagne 27/11/2019 - L’envie d’espace vert séduit plus d’un Français sur deux. Mais avant de ...
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...