Perceval, la plateforme pour dénoncer les paiements frauduleux

Perceval, la plateforme pour dénoncer les paiements frauduleux

La Gendarmerie nationale lance un site pour faciliter les démarches en cas de vol des données des cartes bancaires.

Les paiements malveillants se comptent en million

Bien souvent, un vol n’est pas remarqué dans les premières minutes. Par exemple, pour un portefeuille, c’est lorsqu’on propriétaire en fera usage qu’il se rendra compte de sa disparition. Le constat du larcin n’est donc pas immédiat. Pour la carte bancaire, le procédé est sensiblement similaire. En effet, à l’heure du tout numérique et des achats en lignes, les vols de données bancaires ne se font plus rares. Bien au contraire puisqu’en 2016, les autorités ont comptabilisé 1,6 million de paiements frauduleux. Pour les victimes, le vol n’est pas caractérisé puisqu’elles sont toujours en possession de leur carte bleue.

Ce n’est qu’à l’occasion de la consultation de leur relevé de compte en banque qu’elles constateront des paiements qui ne sont pas de leur fait. Les données de la carte bancaire ont été usurpées à leur insu. Pour stopper la fraude, le titulaire doit faire opposition sur sa carte. Dans cette situation, les banques sont légalement tenues de rembourser les sommes dérobées. La victime doit donc entamer des démarches auprès du commissariat de police ou de la Gendarmerie nationale. Pour s’éviter des complications, certaines victimes préfèrent ne pas agir et ne déposent pas plainte.

Perceval, le numérique au service des usagers bancaires

Pour faciliter le remboursement en cas de fraude électronique, la Gendarmerie nationale va lancer une nouvelle plateforme en ligne dédiée à ce problème. A l’occasion du Forum international de la cybercriminalité, la Gendarmerie a dévoilé Perceval, un site internet pour signaler l’usage frauduleux d’une carte bancaire. Sur ce site internet, les usagers vont pouvoir signaler le détournement de leurs données bancaires. En concours avec les services de gendarmerie, de police et de la Fédération bancaire française, Perceval va vérifier l’identité du demandeur. Un document comportant un code-barres pourra ensuite être imprimé et présenté à l’établissement bancaire pour un remboursement plus rapide.

Le chevalier numérique Perceval va également servir à écarter les fausses déclarations dont le but est d’obtenir des remboursements pour des achats qui ont bel et bien eu lieu. L’autre atout de Perceval est de donner une vue d’ensemble sur les actes malveillants en ligne. En croisant les informations, le logiciel va mettre en évidence les réseaux de cybercriminels qui agissent sur la Toile.


Dernières actualités Banque
Comment les banques veulent séduire les jeunes clients Comment les banques veulent séduire les jeunes clients 17/05/2018 - La génération Y est la cible des banques et des acteurs de la Fintech. Les établissements innovent en permanence pour...
Frais bancaires : baisse observée en Outre-mer Frais bancaires : baisse observée en Outre-mer 14/05/2018 - La moyenne du montant des services de banque recule dans les départements ultra-marins. Mais les frais bancaires restent...
Paiement sans contact, comment le désactiver ? Paiement sans contact, comment le désactiver ? 06/05/2018 - Les cartes bancaires avec paiement sans contact sont pratiques. Mais tout le monde n’est pas adepte de cette option. Est-il...
Plan épargne logement : la dynamique de collecte s’essouffle Plan épargne logement : la dynamique de collecte s’essouffle 04/05/2018 - Avec seulement 83 millions d’euros de flux positifs sur le mois de février 2018, le plan épargne logement a réalisé...
Banque en ligne : quel sera le prochain modèle économique ? Banque en ligne : quel sera le prochain modèle économique ? 01/05/2018 - Les banques sur internet n’ont pas encore trouvé leur équilibre. La gratuité des services pourrait être remise en cause....