Néobanque ou banque en ligne, comment choisir

Néobanque ou banque en ligne, comment choisir

De nouvelles marques viennent bousculer les banques en ligne dans l’univers bancaire digitale. Ces néobanques misent sur l’essentiel : un compte bancaire et une carte de paiement.

Le marché de la banque digitale évolue rapidement

Il faut le concéder, les offres des banques en ligne sont alléchantes. Avec plusieurs dizaines d’euros offerts (sous conditions) pour toute ouverture d’un compte ou d’un livret d’épargne, les Français osent franchir le cap de la banque digitale. Réputées plus simples et plus pratiques, les banques 2.0 sont une alternatives aux agences classiques. Grâce à leur site internet ou leur application pour mobile, les banques en lignes proposent tous les services de base (gestion, virement, RIB, carte de paiement) mais aussi d’autres produits (prêts, épargne ou assurance-vie). Elles ont l’avantage d’être ouvertes 24/24 h.

Les plus technophiles pourront eux se tourner vers une néobanque. Ces établissements digitaux d’une nouvelle génération poussent la relation bancaire à sa plus simple expression : c’est-à-dire un compte et un moyen de paiement, en l’occurrence une carte bancaire. Par rapport, aux autres banques, les nouvelles banques présentent l’avantage de se recentrer uniquement sur les services basiques à savoir : la gestion simple et rapide d’un compte ainsi que l’accès à une carte de paiement. Cette simplicité s’adresse principalement aux personnes qui ont besoin de l’essentiel. Car avec ces solutions, il n’est pas possible de déposer des espèces ni des chèques contrairement aux banques en ligne qui s’appuient sur le réseau d’agences de leur maison-mère.

Les néo-banques font la part belles aux usagers nomades

D’autre part, les usagers français qui s’intéressent aux néo-banques doivent prendre en compte le fait que ces dernières s’établissent en dehors des frontières de l’Hexagone. En effet, les deux banques qui plaisent actuellement sont installées au Royaume-Uni et en Allemagne. Pour autant elles profitent de leur passeport bancaire européen pour proposer leurs services dans les autres pays de l’UE. Avec une vision internationale, les néo-banques ont l’avantage de pouvoir effectuer des transactions dans plusieurs devises. Les usagers qui ont l’habitude de voyager dans des pays hors de la zone Euro profitent ainsi de frais réduits sur leurs achats par carte à l’étranger.

Mais, parce qu’il y a un mais, ces établissements issus de la Fintech ne sont pas des banques à proprement parler. Elles sont avant tout des établissements de paiement et ne sont donc pas contraintes par la garantie européenne sur les dépôts. A l’inverse, les établissements de crédit doivent eux garantir  jusqu’à 100 000 euros par titulaire d’un compte. Néanmoins, si les néobanques ne détiennent pas les capitaux, elles les déposent auprès d’une banque de plein droit.


Dernières actualités Banque
A qui les banques préfèrent-elles prêter ? A qui les banques préfèrent-elles prêter ? 18/04/2018 - En matière de financement immobilier, tous les profils emprunteurs n’ont pas la même valeur aux yeux des établissements...
Une carte premium accessible depuis un compte sans banque Une carte premium accessible depuis un compte sans banque 17/04/2018 - Une marque de compte sans banque propose désormais son offre de carte bleue dite haut de gamme. Cette carte premium permet...
CEL et PEL : quel placement pour un projet immobilier ? CEL et PEL : quel placement pour un projet immobilier ? 08/04/2018 - Pour les ménages souhaitant réaliser un projet immobilier, employer son épargne au sein d’un placement financier peut...
Les montres connectées embarquent le paiement sans contact Les montres connectées embarquent le paiement sans contact 04/04/2018 - Une banque en ligne propose d’associer un service de paiement avec les montres connectées. D’un simple geste du poignet,...
Vers la fin des frais pour les virements en Europe ? Vers la fin des frais pour les virements en Europe ? 02/04/2018 - La Commission Européenne propose de limiter les frais des virements vers les pays hors de la zone Euro. De plus, les frais...