Les fraudes sur les comptes en banque en augmentation

Les fraudes sur les comptes en banque en augmentation

Le nombre de victime d’un retrait frauduleux sur leur compte bancaire a doublé en six ans. Dans près de 6 cas sur 10, le préjudice est de moins de 300 euros.

Plus d’un million de foyers touchés par une fraude

L’argent suit actuellement une tendance à la dématérialisation. Dans les porte-monnaie, l’argent liquide laisse de plus en plus la place à la carte bancaire. De plus, les moyens de paiement se multiplient au sein même des smartphones, via des applications bancaires ou celles des fintechs.

Mais toutes les banques ne sont pas encore au même point en matière de nouveaux services. Ainsi, pour profiter d’une nouvelle technologie, il n’est pas rare de multiplier les comptes en banques auprès de plusieurs établissements. Cela aurait pu paraître incroyable au début des années 2000, mais entre-temps, les banques en ligne se sont fortement développées et ont considérablement diminué les frais bancaires. Aujourd’hui, pour la majorité des banques 2.0, les frais de tenue de comptes sont nuls. Cela permet à un usager de tester un établissement sans engager des frais supplémentaires.

L’implication croissante du numérique dans les échanges bancaires laisse également croître les risques d’escroqueries en ligne. Si la sécurité est le maître mot, en particulier sur les sites bancaires, cela n’empêchent pas certains individus mal intentionnés de dérober les données bancaires des particuliers.

Etre plus vigilant lors des achats en ligne

D’ailleurs, ce phénomène est grandissant depuis ces dernières années. Ainsi, entre 2010 et 2016 leur nombre a doublé et s’établit à 1,2 million de foyers français touchés. L’Insee a calculé que près de 6 victimes sur 10 ont subi un préjudice  de moins de 300 euros. Quant aux sommes détournées supérieures à 1000 euros, elles représentent 13 % des signalements.

Les pirates détournent les données de manière à procéder à des paiements en ligne (58 %). Les victimes ne se rendent pas immédiatement compte que des fonds ont été détournés sur leur compte courant. Seulement 7 usagers sur 10 découvrent le délit lors de la consultation du compte en banque. Ils ne sont que 22 % à être averti par leur banque.

Dans ce genre de situations, les établissements bancaires sont légalement tenus de rembourser les sommes détournées. Avoir plusieurs cartes bancaires peut remédier, en partie, à la question de la sécurité. En dédiant une carte de paiement à l’usage exclusif d’achat en ligne, un particulier peut ainsi protéger son compte principal. En cas d’attaque informatique, les coordonnées bancaires volées seront celles d’un compte secondaire avec moins de fonds disponibles. L’impact en sera donc moins important.


Dernières actualités Banque
Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques 12/08/2018 - Les banques se livrent une bataille commerciale pour séduire les jeunes. Entre néobanques et établissements classiques,...
Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue 06/08/2018 - La mobilité bancaire version 2017 n’a pas bousculé le marché bancaire. Si le changement est facilité, peu de particuliers...
Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée 05/08/2018 - Les profils les plus fragiles financièrement peuvent ouvrir un compte en banque grâce à l’offre spécifique. Pourtant...
Prélèvement à la source et capacité d’emprunt Prélèvement à la source et capacité d’emprunt 04/08/2018 - Le changement de mode de paiement de l’impôt sur le revenu aura-t-il un impact sur la capacité d’emprunt des ménages ?...
Bientôt la fin des banques privées ? Bientôt la fin des banques privées ? 03/08/2018 - Face à une réglementation de plus en plus stricte et à l’émergence des fintech plus accessibles et moins chères, les...