15 % des Français envisagent de contracter en 2019 un prêt à la consommation

15 % des Français envisagent de contracter en 2019 un prêt à la consommation

Selon une récente étude, près de 8 millions de Français prévoient de souscrire au moins un crédit à la consommation en 2019 pour financer leurs projets. Cependant, il est vivement conseillé d’éviter la multiplication de prêts.

Crédit conso, l’une des principales alternatives pour financer certains besoins

Selon les récents chiffres de l’ASF (association de sociétés financières), la production de nouveaux financements à la consommation n’a progressé que de 2 % sur un an en novembre 2018, contre 9 % en octobre 2018.

Malgré ce coup de mou, les voyants ne sont pas passés au rouge pour les établissements bancaires qui prévoient des objectifs très ambitieux pour l’année 2019. En fait, selon une récente étude, près d’un Français sur deux envisage de mener des projets nécessitant un budget important cette année et environ 8 millions de Français comptent souscrire un prêt pour les financer.

Ainsi, que ce soit pour acheter un nouveau véhicule, remplacer une chaudière ou encore un meuble, les occasions ne semblent pas manquer pour recourir à ce financement qui est même devenu la seule alternative pour de nombreux Français pour financer certains besoins (travaux, voyage, évènements…). Cependant, un crédit à la consommation, qu’il soit affecté à un achat précis ou disposé librement, engage son souscripteur et doit être remboursé. De ce fait, sa multiplication peut conduire à des situations difficiles, voire insupportables financièrement.

Que faire en cas d’accumulation de prêts à la consommation ?

Des taux d’intérêt attractifs à l’allongement des durées de prêts en passant par l’assouplissement des critères d’octroi ou encore par la multitude d’offres de financement, le contexte actuel favorise fortement l’emprunt aux particuliers. Si cette tendance reste une bonne chose pour la consommation et donc pour la croissance, il faut savoir qu’elle a aussi des inconvénients, notamment pour ceux qui accumulent plusieurs crédits pour diverses raisons.

Cependant, des alternatives existent pour des emprunteurs disposant de plusieurs crédits. A savoir qu’en cas de difficulté de remboursement de ses encours, il est possible de demander une modulation du montant des échéances. Toutefois, cette option n’est pas automatique, elle doit figurer dans le contrat de prêt.

Dans le cas échéant, l’emprunteur peut recourir à un regroupement de crédits. Cette opération bancaire permet de rassembler plusieurs crédits et dettes (consommation, immobilier, retards d’impôt…) en un seul prêt à mensualité réduite et adaptée aux finances et aux projets de l’emprunteur.

Cette opération de regroupement de prêts s’adresse à tous les tenants de crédits souhaitant alléger leurs mensualités, financer de nouveaux projets sans augmenter leur taux d’endettement, faire face une situation imprévues…


Dernières actualités Consommation
Budget : ce qui change en décembre 2019 Budget : ce qui change en décembre 2019 03/12/2019 - La fin d’année est annonciatrice de hausse en ce qui concerne les tarifs réglementés...
Black Friday immobilier : faut-il céder à la fièvre acheteuse ? Black Friday immobilier : faut-il céder à la fièvre acheteuse ? 29/11/2019 - Des promoteurs et des agents immobiliers annoncent des offres promotionnelles notamment...
Les dépôts de dossier de surendettement sont en recul en 2019 Les dépôts de dossier de surendettement sont en recul en 2019 21/11/2019 - Le surendettement semble se réduire en France pour la 7ème année consécutive,...
Impôts, immo, pouvoir d’achat … ce qui change au 1er novembre Impôts, immo, pouvoir d’achat … ce qui change au 1er novembre 31/10/2019 - Retour sur tous les éléments qui changent en novembre pour la population et son...
Consommation : ce qui change ce 1er octobre Consommation : ce qui change ce 1er octobre 01/10/2019 - Découvrez ce qui change à partir du 1er octobre 2019 en matière d’énergie et...