Construction de logements : les mises en chantier et de permis de construire sont en baisse

Construction de logements : les mises en chantier et de permis de construire sont en baisse

Selon les annonces du ministère de la Cohésion des territoires, les mises en chantier de logements neufs ainsi que le nombre de permis de construire au cours du premier trimestre 2018 ont baissé par rapport à la même période de 2017.

Construction de logements : l’activité ralentit au cours des premiers mois de l’année 2018

Très attendues, les statistiques de la construction de logements ont été finalement publiées par le ministère de la Cohésion des territoires. Selon ces récentes données, les trois premiers mois de l’année ont été marqués par un léger ralentissement de l’activité.

En fait, si les autorisations de logements à la construction ont légèrement progressé par rapport au premier trimestre de 2017, il faut savoir que les mises en chantier ont reculé de 2,5 % au cours des trois premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période de 2017.

Les chiffres du ministère montrent que les mises en chantier se sont élevées à plus de 97 300 unités. Dans le détail, elles ont reculé de 9,1 % dans le collectif, mais aussi dans l’individuel groupé avec une baisse de 4,1 %.

Pour le nombre de permis de construire, les chiffres se sont établis à 114 700. Dans le détail, le logement individuel non groupé a considérablement reculé de près de 10 %, alors que le collectif a progressé de 6,6 %. Par ailleurs, sur un an à fin avril, les mises en chantier de logements ainsi que le nombre des permis de construire ont respectivement progressé de 7,1 % et de 3,2 %.

Baisse des mises en chantier : quelles sont les principales raisons ?

La baisse des mises en chantier de logements neufs peut avoir plusieurs raisons, mais pour les professionnels, les principales causes sont entre autres les récentes réformes fiscales et le recentrage ou la suppression de plusieurs dispositifs d’aide à l’accession à la propriété.

Pour rappel, le PTZ ne présente plus que 20 % du crédit, contre 40 % en 2017. Ses conditions d’éligibilité sont désormais soumises à des plafonds fixés selon la composition du foyer et selon le lieu de résidence. Quant à l’APL accession, une aide octroyée par la caisse d’allocation familiale et destinée à aider les foyers modestes à financer leur logement, elle a été supprimée depuis le début de l’année.

A savoir que la majorité des professionnels sont favorables au rétablissement de certaines aides à l’accession à la propriété, notamment l’APL accession, une aide financière, octroyée par la CAF, destinée à aider les foyers à faibles revenus à financer leur logement.


Dernières actualités Immobilier
Crédit immobilier : les taux proches du seuil le plus bas en mars Crédit immobilier : les taux proches du seuil le plus bas en mars 19/04/2019 - Les taux baissent encore au mois de mars, une habitude qui rapproche le coût du...
Les prêts immobiliers sans apport, toujours d’actualité en 2019 Les prêts immobiliers sans apport, toujours d’actualité en 2019 10/04/2019 - Les établissements bancaires n’hésitent à faire des offres très intéressantes...
Crédit immobilier : la menace cachée des taux bas Crédit immobilier : la menace cachée des taux bas 08/04/2019 - Si c’est une bonne nouvelle pour la majorité des emprunteurs, la faiblesse des...
Immobilier locatif : les loyers désindexés de l’inflation en 2018 Immobilier locatif : les loyers désindexés de l’inflation en 2018 29/03/2019 - Si les écarts d’évolution des loyers sont contrastés selon le lieu d’habitation,...
Crédit immobilier : les taux bas font grimper la capacité d’emprunt des foyers Crédit immobilier : les taux bas font grimper la capacité d’emprunt des foyers 27/03/2019 - Les conditions de prêt actuelles ont un effet de levier sur la capacité d’emprunt...