Le paiement mobile ne décolle pas en France

Le paiement mobile ne décolle pas en France

Alors que les transactions par le biais des mobiles sont destinées à un avenir radieux, les premiers chiffres révélés démontrent un démarrage poussif. Cette méthode de paiement demande encore du temps pour s’installer plus visiblement dans les habitudes de consommation des ménages.

Le mobile, un moyen de paiement encore anonyme

L’euphorie autour du paiement sans contact par mobile n’est encore que relative. Alors que la technologie parvient à être proposée par un certain nombre de grandes entreprises technologiques, en partenariat avec les groupes bancaires, les consommateurs n’adhèrent pas encore en masse. D’après les dernières données, ce sont 10 millions de paiements qui se sont effectués par la voie des mobiles. Un chiffre minime qui témoigne d’un non-phénomène dans l’immédiat.

En comparaison avec les données des transactions via le sans contact des cartes bancaires, le mobile fait pâle figure. En effet, les Français sont à l’origine de 2 milliards d’opérations de ce type. Un nombre conséquent qui confirme l’intégration de cette technologie dans le quotidien des ménages.

Pourquoi le mobile ne parvient pas à percer ?

Si le paiement sur mobile demeure encore relativement timide, plusieurs raisons peuvent l’expliquer. D’abord, il peut exister une barrière psychologique au sein des consommateurs qui ne font pas suffisamment confiance en la technologie. Il faut dire que les faits divers sur la sécurisation des données viennent alimenter régulièrement les actualités.

Ensuite, la fonctionnalité est jusqu’à présent proposée par un nombre assez restreint d’établissements bancaires. De ce fait, les clients, dont la banque n’est pas partenaire avec un organisme qui propose cette solution de paiement, ne bénéficient pas de ce procédé. Cette situation peut résulter d’un front des groupes bancaires face à ces technologies qui ne leur appartiennent pas.

Une méthode qui demande du temps pour se démocratiser

Le sans contact par le biais du mobile nécessite encore du temps pour se répandre. Si les chiffres ne sont pas si hauts par rapport aux espérances, probablement à cause du taux d’équipement élevé en smartphone des ménages, la tendance reste à la hausse malgré tout. Le procédé devrait connaître la croissance au fil des années. Surtout que les banques commencent à proposer des solutions de paiement mobile qui leur sont propres.


Dernières actualités Banque
Solutions de paiement : l’embarras du choix Solutions de paiement : l’embarras du choix 13/11/2018 - Pour régler leurs achats,  les consommateurs ont accès à un large éventail de services de paiement notamment grâce...
Vers de nouveaux moyens de sécurité pour les paiements en ligne Vers de nouveaux moyens de sécurité pour les paiements en ligne 09/11/2018 - La DSP2 demande aux e-commerçants de réviser leurs procédures de paiement en ligne. La commission attend plus de sécurité...
Infographie : les points essentiels de la directive européenne sur les services de paiement... Infographie : les points essentiels de la directive européenne sur les services de paiement 2 (DSP2) 08/11/2018 - La Commission Européenne s’est penchée une énième fois sur les services de paiement après un premier exercice en novembre...
Le crowdfunding immobilier a-t-il besoin d’être réglementé ? Le crowdfunding immobilier a-t-il besoin d’être réglementé ? 07/11/2018 - Face à un taux de défaut en progression,  une association de consommateurs réclament un véritable cadre juridique pour...
Les banques européennes à l’épreuve du « stress test » Les banques européennes à l’épreuve du « stress test » 06/11/2018 - L’autorité bancaire européenne (ABE) a lancé une opération d’envergure afin de mesurer la résistance financière...