Crédit à la consommation : les offres digitales se généralisent

Crédit à la consommation : les offres digitales se généralisent

Obtenir un crédit à la consommation en quelques clics sera bientôt possible. Certains grands acteurs de ce type de financement misent désormais sur le digital pour distribuer leurs offres. Cependant, quel est l’enjeu de ces offres digitales ? Qui sera concerné ?

Crédit conso : quelques caractéristiques des offres digitales

Certains acteurs du crédit à la consommation (banques traditionnelles, banque 100 % en ligne) sont désormais en passe de déployer des offres digitales de prêts à la consommation. En d’autres termes, ils sont entrain de miser sur les canaux digitaux pour distribuer leurs financements à la consommation.

Le principal enjeu de ces nouvelles offres est d’offrir le plus de rapidité et de fluidité possible aux potentiels emprunteurs avec une intervention humaine beaucoup moins forte selon les projets. La fidélisation des clients fait aussi partie des enjeux majeurs pour les acteurs de prêts à la consommation.

Ces « prêts express » qui deviendront pleinement opérationnels dans les semaines et mois à venir promettent de répondre aux emprunteurs sur leurs demandes de crédit en quelques minutes, voire instantanément. Il s’agira des crédits amortissables allant de 1 000 euros à 75 000 euros selon les acteurs et les profils emprunteurs. Ils seront accordés pour une durée de minimum de 3 mois. En fait, ces nouvelles offres digitales seront soumises à la réglementation du crédit à la consommation classique.

Qui sera concerné ? Comment évaluer la solvabilité des clients ?

Contrairement aux financements à l’habitat, le crédit à la consommation a toujours été une activité à distance. A savoir que la quasi-totalité des acteurs spécialisés n’ont pas d’agence dédiée et plus de la moitié des souscriptions des prêts à la consommation sont initiées sur le canal du digital dans certains grands réseaux, même si beaucoup d’emprunteurs ont encore besoin d’un contact téléphonique à un moment ou à un autre dans leurs parcours de souscription.

Malgré tout, certains spécialistes estiment que ce type d’emprunt est un bon produit à la digitalisation, même s’il reste encore pas mal d’efforts à faire pour proposer des offres 100 % digitales.

Par ailleurs pour les acteurs en passe de proposer des offres digitales, ces crédits express s’adresseront principalement à leurs propres clients dont ils sont déjà censés connaître le profil emprunteur (taux d’endettement actuel, situation professionnelle et financière, comportement bancaire…). Cependant, à termes ces offres seront aussi proposées à d’autres clients et pour vérifier leur solvabilité, les banques pourraient s’appuyer sur toutes les données que les internautes laissent à travers leur navigation sur internet.

A savoir que les nouvelles technologies « intelligence artificielle » sont en mesure de définir le profil emprunteur ou le profil de risque de chaque internaute à partir de son comportement de navigation, mais aussi à partir des personnes qu’il fréquente sur les réseaux sociaux.


Dernières actualités Consommation
PayMens : Amazon lance son crédit à la consommation PayMens : Amazon lance son crédit à la consommation 12/11/2018 - Le géant du commerce en ligne lance un nouveau service de crédit nommé PayMens,...
Amazon va proposer de l’assurance en France Amazon va proposer de l’assurance en France 10/11/2018 - Le géant du e-commerce noue un partenariat avec un assureur français. Des offres...
Le financement de frais d’obsèques Le financement de frais d’obsèques 01/11/2018 - En ce jour de Toussaint et de visites des cimetières, la question de la gestion...
Un léger rebond de croissance en France Un léger rebond de croissance en France 31/10/2018 - Selon les premières estimations de l’Insee publiées ce mardi, l’économie française...
Les Français et leur voiture, une histoire qui roule Les Français et leur voiture, une histoire qui roule 15/10/2018 - Le Mondial de l’auto de Paris s’est achevé ce week-end. Pour financer une voiture,...