Quand les banques suspendent les projets impliquant un PTZ

En attendant la publication des nouveaux barèmes du prêt à taux zéro applicables à partir du 1er janvier 2017, la quasi-totalité des établissements prêteurs ont décidé de suspendre le financement de prêts à l’habitat impliquant un PTZ.

Les banques suspendent le PTZ pour offrir un service de qualité

Comme à l’accoutumée, le 15 novembre est la date limite de demande d’un crédit immobilier impliquant le PTZ.

Cette année encore, la quasi-totalité des établissements bancaires et leurs intermédiaires ont décidé de ne plus traiter des projets de financements à l’habitat impliquant ce dispositif à quelques semaines de la fin d’année.

Pour les prêteurs, ce refus est motivé par la complexité et la lourdeur administrative nécessaire à la mise en place d’un PTZ. Ainsi, comme le délai de traitement d’une demande de prêt impliquant ce dispositif dépasse facilement les deux mois, voire plus, les banques craignent des modifications de barèmes au 1er janvier 2017.

De ce fait, par prudence, les établissements bancaires et leurs intermédiaires ont décidé de ne plus traiter ce type de projet au-delà du 15 novembre pour offrir à leurs clients un service de qualité permettant de conclure en toute sérénité les projets en cours.

PTZ : les demandes repartiront de plus belle dès janvier 2017

A savoir que les autorités mettent à jour annuellement les critères d’éligibilité et les barèmes du PTZ. Reconduit jusqu’au 31 décembre 2017, ce dispositif qui bénéficierait à 120 000 ménages en 2016 pourrait voir ses conditions d’attribution évoluer.

Certes tous les critères d’éligibilité ne vont pas changer systématiquement, mais certains observateurs prévoient une possible modification concernant les zones géographiques ou encore les plafonds de ressources.

Ainsi, c’est pour éviter de mettre à jour les demandes en cours que certains établissements prêteurs ont décidé de suspendre ce type de financement pour finaliser les demandes en cours d’ici le 31 décembre 2016.

Par ailleurs, comme cette année, après une potentielle mise à jour des conditions d’octroi d’un PTZ et du système informatique des établissements bancaires avec les nouveaux seuils, les demandes devraient repartir de plus belle dès janvier 2017.

Pour rappel, le PTZ 2016 a enregistré une hausse de 110 % au premier trimestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Ce franc succès du prêt à taux zéro a particulièrement bénéficié d’une tendance liée aux projets de crédits mis en attente fin 2015 pour bénéficier des barèmes du PTZ 2016.