Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Une nouvelle carte bancaire pour les couples sans compte joint


Une nouvelle carte bancaire pour les couples sans compte joint

Lancée cet été, la carte Sharepay s’adresse à ceux qui partagent des dépenses sans détenir de compte bancaire commun. Les dépenses sont réparties entre ses usagers.

Qui utilise un compte joint ?

Si pour certains gérer des dépenses est une tâche naturelle et relativement simple, pour d’autres cette étape s’avère plus délicate à effectuer. Elle se complique davantage lorsqu’il s’agit de gérer le budget de plusieurs personnes. Celui d’un couple par exemple. Pour faciliter leurs démarches, les conjoints sont en mesure d’ouvrir un compte joint dans un établissement bancaire.

Néanmoins, il n’est pas nécessaire de former un couple pour ouvrir un compte joint. Les personnes en concubinage, mariées ou pacsées ne sont pas les seules bénéficiaires des comptes joints. En effet, deux personnes n’ayant aucun lien de parenté ont la possibilité d’en ouvrir un.

En principe, le compte partagé est alimenté par chacun des titulaires même s’il ne s’agit pas d’une obligation. Le compte joint permet aux titulaires de garder respectivement leur compte bancaire personnel.

Partager un compte bancaire implique de faire totalement confiance au co-titulaire. En effet, selon l’intitulé du compte joint « M. ou Mme », un partenaire est libre de régler un achat comme bon lui semble sans attendre l’accord du co-titulaire. En revanche, un compte ouvert au nom de « M. et Mme » implique d’apposer les deux signatures des partenaires lorsqu’il s’agit d’un règlement par chèque.

En cas de découvert sur le compte joint, les deux titulaires sont chacun réputés débiteurs à hauteur de 50 % du solde négatif.

Sharepay, la carte des récalcitrants au compte joint

Au cours de l’été, un service bancaire a été lancé en direction de toutes les personnes qui restent hermétiques à l’ouverture d’un compte joint. Il s’agit de la carte Sharepay. En pratique, les paiements avec cette carte débitent automatiquement les deux comptes bancaires préalablement associés au service. Par défaut, un paiement via Sharepay prélèvera 50 % du montant sur chaque compte. Les utilisateurs peuvent également opter pour une autre répartition des prélèvements.

Totalement digitalisé, ce service propose le suivi en temps réel des dépenses effectuées avec la carte spécifique. L’un des deux usagers peut facilement résilier son engagement grâce à un simple clic sur internet, là où la résiliation d’un compte joint demanderait d’effectuer des démarches auprès d’un conseiller bancaire.

Si Sharepay s’adresse aux couples, il est aussi utilisé par des colocataires pour régler les dépenses communes. Pour l’instant, ce nouveau service reste gratuit. A l’avenir, la start-up Sharepay se réserve le droit de « facturer des services additionnels » ou de lancer une offre premium.

À propos de Emmanuel Crognier

Webmarketeur - Diplômé de l'ESJ Lille, Emmanuel Crognier est rédacteur spécialisé en Crédit, Banque et Assurance. Il apporte des réponses détaillées sur Solutis.fr