Menaces sur le budget des Britanniques installés en France

Menaces sur le budget des Britanniques installés en France

Le Brexit annonce de lourdes conséquences économiques et politiques. Pour les Britanniques résidant en France, l’impact sur leur budget pourrait être catastrophique.

Leur paisible retraite en France menacée

Environ 200 000 sujets de sa Majesté vivent dans l’Hexagone. Parmi eux, 70 000 sont des retraités qui ont fait le choix de traverser la Manche pour mener une vie paisible. Mais les résultats du Brexit du 23 juin dernier ont troublé cette tranquillité.

En effet, depuis que les électeurs britanniques ont voté à 52 % pour une sortie de l’Union européenne, les inquiétudes grandissent.

Au lendemain du Brexit, le cours de la Livre sterling a perdu 8 % de sa valeur face à l’Euro. Or, les pensions des Anglais leurs sont versées dans leur monnaie d’origine. A court-terme, ces retraités vont perdre du pouvoir d’achat.

Quitter l’UE pourrait aussi être synonyme de frais de santé plus chers. Les accords passés entre Bruxelles et le service public de santé britannique permettent à ses ressortissants d’être remboursés des frais engagés dans leur pays d’accueil.

Une remise en cause de ces accords signifierait une hausse du coût des soins médicaux.

Un autre secteur est attentif aux pourparlers entre Londres et l’UE : le marché des résidences secondaire. En effet, les Britanniques sont nombreux à investir dans des biens immobiliers en France. D’ailleurs, la Dordogne est devenue leur région d’adoption.

Les Britanniques peuvent bénéficier d’un regroupement de crédits

Pour faire face à des fins de mois qui s’annoncent dorénavant plus compliquées, ils existent des solutions financières.

Notamment le regroupement de prêts immobiliers qui permet de réduire les mensualités des emprunts. Cette opération bancaire plébiscitée par les Français s’offre également aux Britanniques résidant en France. Le regroupement ou rachat de crédits vise à rééchelonner la durée des prêts. Cette opération permet d’abaisser le montant des mensualités de remboursement.

Pour en bénéficier, les ressortissants étrangers doivent fournir un avis d’imposition sur leurs revenus de source française. De plus, selon les dossiers, il faut justifier d’une pension pérenne. Enfin, ces non-résidents devront être titulaires d’un compte bancaire en euros.

Dans le cas d’un prêt hypothécaire, les garanties sur les biens immobiliers seront prises uniquement sur des résidences localisées en France.

Afin de savoir si son dossier peut faire l’objet d’un rachat de crédits, il est recommandé à un Britannique qui a souscrit des emprunts immobiliers en France de faire appel à un expert de cette opération.

Un analyste financier pourra le conseiller et lui proposer les meilleures offres de regroupement.


Simulateur rachat de crédit