Le crédit à la consommation sourit aux banques mutualistes

Le crédit à la consommation sourit aux banques mutualistes

Le nombre de prêts à la consommation affiche de belles progressions, surtout pour ceux délivrés par les banques coopératives. La location avec option d’achat apparait comme la principale locomotive du crédit conso.

La LOA, meilleur carburant du crédit auto

A l’horizon 2014, le crédit à la consommation n’était pas au meilleur de sa forme. Mais depuis cette époque, il affiche de nettes progressions en termes d’encours. Entre septembre 2015 et 2016, le prêt personnel a évolué de + 4,9 % pour un encours de plus de 137 milliards d’euros selon les chiffres de la Banque de France.

Il faut noter que l’augmentation du volume d’encours des emprunts destinés à la consommation est fortement stimulée par le crédit auto. A vrai dire, ce résultat s’explique en partie par le boom de la location avec option d’achat. La LOA permet à un consommateur de louer un véhicule en payant mensuellement des loyers.

A l’issue du contrat de location, l’usager se voit proposer deux options : garder le véhicule en tant que propriétaire ou repartir avec un autre modèle et une nouvelle location.

Pour l’automobiliste, le principale avantage réside dans le fait de rouler dans une voiture dont l’entretien est régulièrement assuré et pris en charge par un professionnel. Entre les Français et la LOA, le courant semble positivement passer. Les statistiques du crédit auto et du prêt à la consommation en profitent également.

Crédit à la consommation : les banques régionales font mieux

Mais tous les établissements de crédits ne bénéficient pas de cette progression. Si l’évolution moyenne est de 4,9 %,  pour les banques dites mutualistes les chiffres oscillent entre 6 et 11 %. Pour rappel les clients des banques mutualistes ou coopératives prennent part aux assemblées générales de leur banque.

Cependant, il faut souligner que ces banques ont suivi des stratégies volontaristes. Conjuguées à une attractivité des taux, ces exigences de performances permettent aux banques régionales de briller. Pour leur part, les banques nationales ont vu leur encours de « crédit conso » stagner.

Face à une LOA de plus en plus sollicitée (+32 % entre 2015 et 2016), les établissements bancaires ont bien l’intention de renforcer leur position sur un secteur dominé par les concessionnaires auto.