50 % des Français sont intéressés par les banques en ligne

50 % des Français sont intéressés par les banques en ligne

Les banques en ligne révolutionnent les usages bancaires des Français. Plus rapides et plus pratiques à l’usage, à condition d’être un utilisateur averti, elles remportent davantage de succès auprès des personnes connectées.

Des services bancaires disponibles partout

Les banques en ligne séduisent de plus en plus les Français. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le sondeur Toluna. Les résultats du sondage lancé en juillet indiquent que 22 % des Français seraient déjà titulaire d’un compte dans une banque en ligne. Si l’on ajoute à cette statistique les 28 % qui ont l’intention d’y ouvrir un compte, le constat est le suivant : 50 % des Français sont séduits par les banques en ligne.

L’Hexagone se divise donc entre ceux qui demeurent réticents à ces nouveaux usages et ceux qui ont déjà (ou auront bientôt) un pied dans l’univers connecté des banques.

Les banques en ligne sont bien plus que le simple espace internet des banques traditionnelles. Ces nouveaux outils reprennent quasiment l’intégralité des services proposés dans une agence bancaire physique. Accessibles depuis n’importe quel lieu grâce à un smartphone, les banques en ligne ont permis de dématérialiser les services bancaires (virement, gestion de compte).

Cartes bancaires Gold ou Visa gratuites

Si ces nouvelles technologies séduisent les jeunes de la génération 2.0, elles ne font pas l’unanimité chez les seniors. En effet, seulement 16 % des 55 ans et plus sont clients d’une banque en ligne. Soit deux fois moins que chez les 18-34 ans.

S’il y a des distinctions remarquables entre les âges, la principale motivation d’ouverture d’un compte dans une banque numérique est la même : la gratuité de la carte bancaire.

En effet, cet argument publicitaire est l’élément déclencheur des souscriptions. Selon les profils, la rémunération ou la domiciliation des salaires, il est même possible d’obtenir gratuitement une carte haut-de-gamme du type Visa Premier ou Gold Mastercard. La gratuité des frais bancaires est le deuxième facteur déclencheur. Vient ensuite, les primes d’ouverture qui s’échelonnent de 50 à 80 euros.

Aujourd’hui, les principaux groupes bancaires nationaux sont tous positionnés sur ce marché numérique. Tous ont créé leur propre filiale dédiée au service bancaire en ligne. Cela s’interprète auprès du grand public comme un gage de sérieux et de sécurité.


Simulateur rachat de crédit