La LOA représente plus de 50 % des ventes d’auto

La LOA représente plus de 50 % des ventes d’auto

La location avec option d’achat continue de plaire aux Français. Ce mode de financement prend désormais une part importante dans la production financière automobile.

La LOA, pour rouler plus facilement ?

LOA. Ces 3 lettres fleurissent dans tous les espaces de publicité commerciale. Il faut dire que ce financement auto de type Location avec Option d’Achat, n’en finit pas de faire des émules. L’engouement pour l’achat en leasing est tel que la LOA a détrôné le simple crédit auto. Le prêt personnel spécifique à l’achat d’une automobile n’est plus un réflexe pour une partie des Français.

Pour financer leur projet, les conducteurs préfèrent le leasing. L’année dernière, la moitié des achats auto ont été réalisée en location avec option d’achat. Sur près de 13,7 milliards d’euros de production financière, cela représente donc un chiffre important. La bataille commerciale est donc inévitable. Mais les consommateurs en profitent-ils vraiment ?

Si la LOA plait, c’est parce qu’elle permet de rouler dans un véhicule régulièrement révisé. Le conducteur la loue et n’en devient pas automatiquement le propriétaire. La propriété se transfère possible qu’en cas de levée d’option. Pour cela, l’acheteur doit verser une somme dont le montant est prévu dans le contrat initial. Il faut savoir, que le contrat d’achat en leasing prévoit un kilométrage donné.

La LOA, un financement auto pas si différent

Si ce plafond est atteint, le surplus à verser peut rapidement chiffrer et rendre la LOA beaucoup plus chère par rapport à un prêt auto. En matière d’économies, ces dernières ne sont pas automatiques puisque la presse spécialisée fait état de cas dans lesquels il est plus intéressant, financièrement, de s’orienter vers un crédit auto.

Enfin, aux yeux des consommateurs, la LOA et le crédit voiture sont différents. Mais derrière ces apparences, les deux n’en restent pas moins deux formes de crédit à la consommation. En effet, si les constructeurs avancent le versement de loyers pour un engagement en LOA, cela reste bel et bien des mensualités de remboursement.

Le fait qu’une LOA soit un crédit à la consommation ne doit pas être rédhibitoire. Au contraire, cela permet d’inclure une LOA dans un regroupement de crédits. Avec un rachat de LOA, l’emprunteur peut ajouter d’autres crédits en cours (immobilier et consommation) dans le but d’obtenir un seul remboursement. Pour cela, les différents crédits sont soldés puis regroupés avant qu’un nouveau plan de financement soit mis en place avec une mensualité adaptée aux revenus des demandeurs. La LOA reste donc dans l’air du temps ; en sera-t-il toujours de même à la fin de l’année ?


Dernières actualités Consommation
Les Français ont un rapport difficile avec l’argent et l’économie Les Français ont un rapport difficile avec l’argent et l’économie 25/03/2019 - D’après un récent sondage, la population française paraît ne pas être assez...
Le prêt à la conso en recul depuis décembre 2018 Le prêt à la conso en recul depuis décembre 2018 24/03/2019 - Le crédit à la consommation a vu sa production baisser depuis la fin d’année...
Pouvoir d’achat : à quoi faut-il s’attendre ? Pouvoir d’achat : à quoi faut-il s’attendre ? 07/03/2019 - Matignon a dévoilé plusieurs mesures visant à rendre du pouvoir d’achat aux...
Tous les changements au mois de mars 2019 pour les ménages Tous les changements au mois de mars 2019 pour les ménages 28/02/2019 - Travaux, prime et chèque énergie : l’actualité est particulièrement chargée...
Remplacement d’une chaudière : les conditions de ressources pour le crédit d’impôt Remplacement d’une chaudière : les conditions de ressources pour le crédit d’impôt dévoilées 20/02/2019 - Le crédit d’impôt pour la Transition énergétique (Cite) va étendre son application...