Baisse des taux, nouveau record en cette rentrée 2019

Baisse des taux, nouveau record en cette rentrée 2019

Le mois d’août a vu les moyennes des taux reculer de nouveau. L’emprunt immobilier n’a jamais coûté aussi peu cher.

1,13 % de moyenne pour un crédit immobilier de 20 ans, du jamais vu

La baisse des taux n’a pas ralenti durant l’été, au contraire. Pour rappel durant le mois de juillet, la moyenne des taux s’est établie à 1,20 %. Il s’agissait alors d’un record en matière de faiblesse des taux. Pourtant, selon l’Observatoire Crédit-Logement, le mois d’août enfonce le clou avec une moyenne de 1,17 %. Le record plancher est donc abaissé. Dans le détail, les Français empruntent en moyenne à un taux de 0,96 % pour un prêt de 15 ans, 1,13 % pour 20 ans et 1,34 % pour un crédit de 25 ans.

Ce nouveau record est annonciateur de bonne nouvelle pour les emprunteurs. Car avec ces conditions de financement attractives, leur pouvoir d’achat immobilier grimpe dans l’Hexagone. Mais dans les zones de marché tendu, la donne est différente. A Paris, par exemple, le prix moyen du mètre carré vient de passer la barre symbolique des 10 000 euros.

Dans ce cas de figure, il est nécessaire d’emprunter des sommes considérables pour trouver un bon positionnement sur le marché. Si la baisse des taux d’intérêt permet d’obtenir un taux canon, il faut apporter de solides garanties pour décrocher une offre de prêt défiant toute concurrence.

Garder un œil sur l’assurance de prêt

Pour envisager un achat dans la capitale, il est donc nécessaire de justifier de hauts revenus. Les catégories socio-professionnelles les plus élevées sont celles qui peuvent se positionner sur ce segment tout en limitant le coût total de leur financement immobilier.

Sur les marchés plus raisonnables, notamment ceux des zones rurales, les taux bas permettent d’accéder à des offres immobilières dont les surfaces sont plus importantes par rapport à un financement décroché, il y a plus de trois ans. Les Français ont donc accès à des conditions de financement favorables aux projets d’acquisition immobilière.

Mais attention, les taux actuels extrêmement bas n’empêchent pas de rester vigilant vis-à-vis du taux de l’assurance de prêt. En effet, si d’ordinaire l’assurance emprunteur représente environ un tiers du coût total d’un financement à l’habitat, elle prend une part prépondérante suite à la chute des d’intérêt du crédit. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à solliciter une délégation d’assurance. Il s’agit de souscrire un contrat alternatif à l’assurance de groupe proposée par la banque. Généralement, les offres groupées se révèlent plus chères, de plus elles ne sont pas personnalisées selon le profil de l’emprunteur.


Dernières actualités Taux
Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs Taux bas : la concurrence bancaire profite aux emprunteurs 30/10/2019 - Dans un texte de taux souhaité par la BCE, la concurrence entre les banques commerciales...
Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? Immobilier : les meilleurs taux de crédit, pour qui ? 25/10/2019 - L’immobilier tourne à plein régime alors que certains Français ont la possibilité...
Très légère remontée des taux en septembre dernier Très légère remontée des taux en septembre dernier 16/10/2019 - Avec 1,18 % de taux moyen en septembre 2019, les emprunts immobiliers affichent une...
Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? Baisse des taux, vers un statu quo en cette fin d’année ? 03/10/2019 - Les taux d’intérêt vont-ils continuer de baisser ou bien les objectifs annuels...
Taux en baisse, le HCSF reste vigilant Taux en baisse, le HCSF reste vigilant 02/10/2019 - Le Haut comité de stabilité financière reste attentif à la baisse des taux qui...