Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

La carte bleue se dématérialise sur smartphone et tablette


La carte bleue se dématérialise sur smartphone et tablette

Sortir sa carte bancaire est devenu un réflexe autant chez un commerçant que pour un paiement en ligne. Pour contrer les risques de piratage de données, les banques ont mis en place la e-carte bleue.

Les achats en ligne progressent de 16 %

L’e-commerce ou commerce en ligne a le vent en poupe. Il prend une part croissante du marché français. Au premier trimestre 2016, ce secteur a progressé de 16 % pour un montant des transactions qui s’élève à 17,9 milliards d’euros.

En moyenne, un consommateur en ligne règle un panier de 76 euros. Si cet indice affiche une baisse de 4,4 % sur cette période, celle-ci est compensée par une augmentation du nombre de transactions  (+21 %) soit une somme de 237 millions d’euros.

Si ce nouveau mode de consommation est devenu une véritable habitude pour les Français, il présente tout de même des risques. Notamment en ce qui concerne la protection des données bancaires.

Pour éviter le piratage en ligne, plusieurs banques proposent depuis 2002 la e-carte bleue. Ce service (payant) permet d’acheter en ligne sans dévoiler les numéros de la véritable carte de paiement du client.

En pratique, l’internaute active sur son ordinateur (Windows ou Mac) un logiciel qui lui délivre les numéros temporaires d’une carte virtuelle qui serviront au paiement en ligne.

Ainsi le risque de voir son compte en banque se vider sans avoir sorti sa CB est largement diminué. Le service e-carte est valable autant sur les sites marchands français que les étrangers.

Régler des achats en ligne depuis n’importe quel endroit

Dorénavant, il est également possible d’activer une carte virtuelle depuis un smartphone ou une tablette à condition d’utiliser le navigateur mobile adéquat. Les clients ayant souscrit à cette option peuvent se rendre sur un espace en ligne qui leur délivrera cette carte bleue éphémère.

La e-carte bleue présente cependant des inconvénients lorsqu’il s’agit de retirer ses achats. Par exemple, pour retirer un billet de train commandé sur internet, la SNCF exige d’introduire dans une borne de retrait la carte qui a servi au paiement.

Dans cette situation, l’usager de la e-carte se retrouvera dans l’impossibilité de récupérer son ticket.

Selon le réseau bancaire Visa, plus d’un milliard d’euros en paiements ont été réalisés via la e-carte au cours des douze derniers mois.

/images/pages/redacteurs/Gueladjo.jpg

À propos de Gueladjo Toure

Responsable Webmarketing - Gueladjo est webmarketer, c'est avant tout un spécialiste des sujets très techniques en rapport avec l'économie, la finance et le crédit.