Quand la LOA veut conquérir l’immobilier

Quand la LOA veut conquérir l’immobilier

La location avec option d’achat s’attaque au marché de l’immobilier. A l’instar d’une auto, il est possible d’acheter un logement en leasing.

Le leasing plaît aux Français

L.O.A, dans le secteur de l’automobile, les concessionnaires n’ont que ces trois lettres à la bouche. En effet, la Location avec Option d’Achat grignote de plus en plus les parts en matière de financement auto. Il faut dire qu’en apparence, cette solution mise sur la simplicité. Avec un contrat en leasing (le nom anglais), un conducteur verse des loyers et peut rouler dans un véhicule neuf. Selon la prestation prévue, l’entretien du véhicule peut être inclus. A l’issue du délai, l’emprunteur peut soit lever l’option et devenir propriétaire ou souscrire un nouveau contrat de LOA. En réalité, il s’agit bel et bien d’un prêt à la consommation mais le vocabulaire laisse penser que cela n’est pas le cas. Louer pour utiliser un bien sans l’acquérir, voilà en résumé l’esprit de la LOA.

Ces dernières années, ce mode de financement ne s’est pas cantonné au marché auto, bien au contraire…  Car pour s’équiper en électroménager, il est désormais possible d’avoir recours au leasing. De même pour le matériel high-tech. Ce type d’offre est parfois inclus dans les abonnements des opérateurs téléphoniques. Pour profiter d’un smartphone dernier cri, certaines marques n’hésitent pas à proposer de la location avec option d’achat. A l’issue du contrat, l’appareil doit être restitué ou son achat confirmé avec une levée d’option. Là encore, il s’agit d’une forme de crédit. Qui plus le coût total de la LOA est généralement plus élevé que le prix initial du bien.

Acheter une maison en LOA

La LOA s’attaque désormais au marché de l’immobilier. Dans ce cas de figure, le quasi-acheteur paie des loyers au vendeur. Une fois la durée du contrat expirée, l’acheteur peut lever l’option. Les montants déjà versés seront alors déduit du prix d’achat final. En revanche, par rapport à une LOA pour auto, si l’option n’est pas levée, « l’emprunteur » devrait verser des frais de pénalités si le bien est dégradé.

Dans l’Hexagone, une start-up vient de se lancer sur ce secteur. Le site Quasiaqui.fr entend démocratiser  ce segment et surtout se faire connaitre auprès des acheteurs particuliers. Pour les vendeurs, le recours à cette location s’effectue sans frais. Seuls les professionnels qui souhaitent accéder aux réseaux d’annonces devront verser une commission au site.

La LOA immobilière va-t-elle plaire aux Français ?  La pratique existe depuis une trentaine d’années mais les transactions ne se comptent qu’en centaines annuelles. Cette nouvelle forme d’achat peut donc s’adresser aux personnes qui ont des difficultés à accéder au crédit immobilier classique. Mais avec les taux bas, les conditions d’octroi des prêts se sont bien assouplies récemment. Le marché français est-il donc prêt ? Réponse dans les années à venir.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...