Les banques n’ont pas de réticence à accorder un crédit immobilier après 60 ans si les ressources financières le permettent. Toutefois, l’assurance emprunteur peut vite barrer les espoirs pour les plus âgés, à moins d’envisager une délégation d’assurance.