90 % des Français ont envie d’immobilier

90 % des Français ont envie d’immobilier

Les Français ont à cœur de devenir propriétaire. Pour une large majorité d’entre eux, cette situation est enviable.

Etre propriétaire : une situation enviable

La propriété immobilière, un rêve typiquement français ? Selon un récent sondage conduit par un spécialiste du financement immobilier cela est une réalité. Plus de 9 Français sur 10 expriment ainsi le souhait de devenir propriétaire d’un logement. Pour cette proportion de sondée, être propriétaire est une situation jugée très positive. Tout d’abord, cela permet d’accéder puis de vivre chez soi selon ses propres goûts et désirs. Puis, la possession d’un bien permet d’élargir considérablement un patrimoine en vue d’une future succession, par exemple.

Ces envies d’accès à la propriété sont compréhensibles puisque dans la conjoncture actuelle, c’est bel et bien le moment d’acheter. Il faut rappeler que les conditions de financement d’un bien immobilier sont réellement favorables. Pour les primo-accédants, c’est-à-dire les personnes qui souhaitent accéder pour la première fois à la propriété, ce besoin s’exprime de manière flagrante.

Mais tout le monde ne peut pas profiter d’un taux d’emprunt hyper attractif. Ces taux défiants toute concurrence sont réservés aux emprunteurs dont le profil est qualifié de Premium par les établissements bancaires. Généralement, il s’agit des personnes dont le revenu est élevé, cela permet aux prêteurs de savoir que les mensualités seront largement couvertes et donc d’éviter les défauts de paiement. Un patrimoine immobilier conséquent constitue également une autre garantie pour les conseillers bancaires.

Des conditions d’octroi toujours accessibles

Ce ne veut pas dire qu’en dehors de ces profils il est compliqué d’obtenir un taux bas. Au contraire, avec 1,35 % de moyenne pour les taux d’emprunt, les conditions d’achat sont favorables. Pour un ménage ayant des revenus réguliers, c’est-à-dire disposant chacun d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI), un emprunt immobilier devrait être une formalité si l’apport est élevé et s’ils ne présentent pas de soucis de santé. Dans ce cas, c’est l’assurance emprunteur qui risque de coûter plus chère.

Ces contraintes d’accès au crédit sont perçues comme des freins à l’acquisition immobilière. En effet, toujours selon la même étude, 71 % des personnes interrogées déclarent que cette démarche est difficile. Pour franchir ces difficultés, il est recommandé d’être accompagné par un professionnel. Un conseiller, un courtier ou un intermédiaire bancaire seront à même de répondre à toutes les questions que chacun peut se poser en matière d’achat immobilier. Car le sujet est vaste ; entre les frais annexes, les frais de notaires et l’assurance de prêt, il est normal d’avoir une multitude d’interrogations.  Se faire accompagner n’est donc pas une idée vaine.


Dernières actualités Immobilier
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...
Qui sont les primo-accédants en 2019 ? Qui sont les primo-accédants en 2019 ? 29/10/2019 - Devenir propriétaire d’un bien immobilier est le projet d’une vie. Qui sont...
Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? Faut-il céder aux sirènes des prêts lissés ? 23/10/2019 - Plus simple, plus clair, le prêt à taux lissé arrive en agence bancaire pour les...