Août 2015 : les taux remontent

Le dernier observatoire Crédit Logement/CSA a confirmé sans surprise la hausse des taux d’intérêt qui ont touché leur plancher au mois de mai. Cependant, pour obtenir un financement adapté à son profil, il est capital de connaitre la tendance actuelle du marché du prêt.

Le coût de l’argent augmente

En ce début du mois d’août, le coût moyen de l’argent a augmenté de 0,05 % par rapport au mois dernier. Le taux moyen s’établit désormais à 2,06 % contre 2,01 % fin juin.

La hausse constatée par les intermédiaires bancaires est donc confirmée par l’observatoire. Pour un emprunt sur 20 ans, il est passé de 2,35 % à 2,70 %.

Cependant, certains emprunteurs disposant de très bons dossiers et qui font jouer la concurrence entre les prêteurs peuvent profiter des conditions de financement très avantageuses.

Selon les spécialistes, les taux seront orientés vers une légère progression, voire une stagnation dans les semaines et mois à venir. Une tendance qui n’impactera ni la marge des financements immobiliers ni celle des regroupements de prêts.

Les prêts révisables n’ont plus la côte  

Le financement à taux variable, une formule qui varie à la hausse comme à la baisse en fonction du marché interbancaire et des indices financiers comme l’Euribor (3 ans ou 1 an), n’a plus la côte auprès des Français qui privilégient désormais l’emprunt à taux fixe.

Le prêt à taux révisable ne représente que 0,9 % du marché du financement immobilier selon les données de l’observatoire Crédit Logement/CSA.

La principale raison qui explique la désaffection des emprunteurs vis-à-vis du prêt à taux révisable est claire et logique. En fait, les emprunts à taux fixe ne valent en moyenne que 0,30 % de plus que ceux à taux variables. Les premiers ne bougeront plus tandis que les seconds peuvent encore évoluer à la baisse ou à la hausse.

Par ailleurs, les chiffres indiquent également que les emprunteurs qui détiennent déjà les emprunts révisables optent massivement pour les prêts à taux fixe via un regroupement de crédits.

Le nombre de prêts accordés : une hausse de 58 %                           

La reprise du marché du crédit immobilier est rapide et intense, indique l’observatoire. La quantité d’emprunts immobiliers (hors regroupement de crédits immobiliers), constatée de mai à juillet 2015 est en hausse de 58 % par rapport à la même période de 2014.

Cette progression de la production confirme le renouveau de certains facteurs déterminant du marché de l’immobilier (la baisse des prix, l’assouplissement des conditions d’octroi, la baisse du coût de l’argent…).

Par ailleurs, l’observatoire a également indiqué une forte progression des opérations de rachat de crédit. Ces derniers ont enregistré plus de 8 milliards d’euros de production en juin contre 7 milliards d’euros en mai.