Avec l’inflation, le crédit immobilier n’a jamais coûté aussi peu cher

Avec l’inflation, le crédit immobilier n’a jamais coûté aussi peu cher

A 1,57 % en juin (toute durée confondue et hors assurance) le taux d’intérêt moyen a progressé de 26 points de base depuis novembre 2016, mais force est de constater qu’avec le niveau actuel de l’inflation, emprunter n’a jamais été aussi bon marché depuis plus de 40 ans. Explications.

Quand l’inflation devient favorable aux emprunteurs

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers est passé de 1,31 % (toute durée confondue et hors assurances) en novembre 2016 à 1,57 % en juin 2017, soit une hausse de 26 points de base en seulement 8 mois, selon les différents baromètres publiés par l’Observatoire Crédit Logement CSA.

Cependant, si depuis ce record atteint en novembre 2016, les barèmes moyens ont faiblement progressé, force est de constater que la tendance est très loin de la brutale ascension redoutée par les observateurs et les établissements bancaires.

En fait, depuis février 2017, les taux d’emprunt des financements à l’habitat se sont quasi-stabilisés, voire reculés pour dans certaines banques régionales et pour certains profils emprunteurs. Cependant, si les statistiques montrent que les établissements bancaires ont fait davantage d’efforts qu’il y a un an, les archives montrent que les taux d’emprunt sont simplement revenus à leurs niveaux de l’été 2016.

Par ailleurs, le rythme annuel de l’inflation était de 0,2 % en juin 2016. Le mois dernier, le rythme de l’inflation enregistré était de 1,2 %, selon l’Observatoire Crédit Logement. A valeur réelle, les candidats aux crédits bénéficient des conditions de crédits plus favorables qu’il y a un an. De ce fait, l’inflation réduite, les taux d’intérêt des financements à l’habitat n’ont jamais été aussi attractif depuis 1975, selon les économistes renommés.

Crédit immobilier : les banques rognent sur leurs marges

Pour rappel, le taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers était de 1,60 % en juin 2016 (hors assurances et garanties), selon l’Observatoire Crédit Logement CSA. En juin 2017, il affiche 1,57 %, contre 1,56 % en mai ou encore 1,55 % en avril (hors assurances et garanties), selon la même source.

Cela montre qu’un an après, le coût du crédit reste à des niveaux historiquement bas. Cela montre aussi que les conditions de financement demeurent favorables à ceux qui souhaitent s’endetter pour acheter un bien immobilier et à ceux qui souhaitent optimiser leurs encours via un rachat de prêt immobilier.

Les professionnels constatent par ailleurs que les conditions de crédits ont été particulièrement assouplies depuis quelques mois. En fait pour attirer davantage d’emprunteurs, les établissements bancaires ou leurs intermédiaires n’hésitent plus à rogner fortement sur leurs marges.

Selon, le dernier rapport de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), les marges des banques sur les prêts à l’habitat ne représentaient que 0,05 % à la fin de l’année 2016. A la même période en 2014, celles-ci étaient de 0,4 %. Pour l’ACPR, cette tendance devrait se poursuivre dans les semaines et mois de à venir.

Il faut savoir que les établissements bancaires bénéficient depuis plusieurs mois des conditions de refinancement exceptionnelles auprès de la Banque centrale Européenne (BCE) grâce à la politique monétaire « non-conventionnelle » mise en place par cette institution.


Dernières actualités Immobilier
Les Français sont les champions de l’investissement au Portugal Les Français sont les champions de l’investissement au Portugal 22/11/2017 - Plus d’un quart des opérations immobilières réalisées au Portugal par des étrangers...
Prêt immobilier insuffisant pour terminer la construction : que faire ? Prêt immobilier insuffisant pour terminer la construction : que faire ? 20/11/2017 - Si la construction de maison est un projet exceptionnel et unique, il faut savoir...
Crédit immobilier : les taux sont toujours attractifs en novembre Crédit immobilier : les taux sont toujours attractifs en novembre 18/11/2017 - En novembre 2017, la plupart des banques concèdent encore quelques baisses des taux...
Crédit immobilier : les perspectives sont moins florissantes pour 2018 Crédit immobilier : les perspectives sont moins florissantes pour 2018 15/11/2017 - Avec des taux d’intérêt toujours attractifs, malgré quelques hausses, les récentes...
Le maintien du PTZ pendant deux ans dans certaines zones a été voté Le maintien du PTZ pendant deux ans dans certaines zones a été voté 13/11/2017 - Bonne nouvelle pour les ménages modestes et les primo-accédants, les députés...